Voici le meilleur rival du Raspberry Pi à ce jour

Allwinner Risc V Som

Même si Raspberry lance de nouveaux produits, (notamment le Raspberry Pi 400), un nouvel ordinateur monocarte (SBC) fonctionnant sous Linux construit sur un processeur basé sur le RISC-V, devrait s’attaquer au constructeur dans les prochains mois.

Le SBC est le résultat d’une collaboration entre T-Head, la filiale d’Alibaba spécialisée dans les puces, souvent considérée comme l’Amazone chinoise, et Allwinner Technology, spécialisée dans la fabrication de systèmes sur puce (SoC).

Des rapports ont maintenant confirmé que les deux sociétés ont produit un SoC à noyau unique, basé sur le RISC-V, qui sera utilisé pour alimenter un SBC qui coûtera moins de 13 dollars lors de son lancement dans deux mois.

Le pouvoir de la force contre Raspberry Pi

Au début de l’année, T-Head et Allwinner ont décidé de collaborer pour créer toute une gamme de processeurs open source basés sur le RISC-V, afin de tout alimenter, des microcontrôleurs à faible consommation d’énergie aux serveurs SoC.

Le nouveau processeur RISC-V XuanTie C906 à 1 GHz, conçu pour faire fonctionner Debian Linux, est leur dernière version. Le processeur va maintenant alimenter le prochain SBC.

Allwinner Xuantie C906 Risc V Processeurr

Selon un tweet de Sipeed, il lancera bientôt un kit de développement qui intègre un module de calcul Allwinner construit autour du XuanTie C906 pour moins de 13 dollars.

Son prix en fait la carte Linux RISC-V la moins chère qui soit équipée d’une unité de gestion de la mémoire (MMU). Comme les autres processeurs RISC-V à ce jour, elle ne dispose pas de GPU 3D.

Les spécifications de la SBC n’ont pas encore été publiées, mais d’après le fil Twitter de Sipeed, il semble que la carte offrira entre 256 Mo et 1 Go de RAM DDR3 via un seul emplacement.

Cela la rend plus comparable aux modèles Raspberry Pi A+, plutôt qu’aux modèles plus populaires Raspberry Pi B.

T-Head a cependant le poids financier d’Alibaba derrière elle et, avec Allwinner, a déjà annoncé son intention de livrer 50 millions d’unités de processeurs de la série Xuanti en trois ans, en ciblant le contrôle industriel, la maison intelligente et l’électronique grand public.