Les États-Unis ont dépensé plus de 1,1 milliard de dollars dans des projets de capture de carbone

Les États Unis Ont Dépensé Plus De 1,1 Milliard De Dollars

Bien que les gouvernements se fixent des mesures et des objectifs de plus en plus ambitieux pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il existe déjà une autre solution à envisager : les systèmes de captage du carbone. Dans le cas des États-Unis, le gouvernement a dépensé plus de 1,1 milliard de dollars dans des projets de capture du carbone.

Apparemment, la plupart d’entre eux ont échoué.

Certains des composants encore utilisés par les pays auraient déjà dû être abandonnés, comme le suggèrent certains experts, en raison de l’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cependant, les États-Unis d’Amérique (USA) considèrent que ces composants, comme le charbon, peuvent continuer à être utilisés, car le gouvernement a l’intention de capter ces substances et de les stocker ensuite sous terre.

Aujourd’hui, un rapport publié par le Government Accountability Office (GAO) des États-Unis a conclu que le ministère de l’Énergie (DOE) a investi 1,1 milliard de dollars dans 11 projets de capture et de stockage depuis 2009. Malgré l’investissement, la plupart de ces tentatives ont échoué, en raison de la faible probabilité de succès qui leur est associée, selon le GAO.

Bureau de la responsabilité du gouvernement américain

Comme le révèle le rapport du GAO, le processus de sélection adopté par le Département américain de l’énergie (DOE) pour la sélection des projets, ainsi que leur négociation, ont accru les risques de financement de projets à faible probabilité de succès. C’est-à-dire que le DOE a utilisé une méthode de sélection à haut risque et a négocié et financé trop rapidement. Cela s’est traduit par le soutien de projets qui, par exemple, ne répondaient pas aux exigences principales.

Cela dit, le DOE a récemment assuré qu’il avait l’intention de réduire considérablement le coût de la technologie de capture du carbone aux États-Unis grâce à un programme appelé Carbon Negative Shot. Le but est d’éliminer le dioxyde de carbone directement de l’air et de le stocker sous terre à un coût inférieur à 100 $ la tonne. Plus que cela, il entend le mettre en œuvre à grande échelle.

A lire aussi :