Deltacron : Nouvelle variante qui mélange Delta avec Ómicron

Deltacron : Nouvelle Variante Qui Mélange Delta Avec Ómicron

Le monde est apparemment dans un état de transition. Il est vrai que le nombre de personnes infectées a considérablement augmenté, mais le nombre de patients hospitalisés et de décès a été bien inférieur à celui de l’année dernière à la même période.

Chypre a récemment identifié Deltacron, une nouvelle variante qui mélange Delta avec Ómicron.

Deltacron a la signature génétique de Ómicron, mais le génome de la variante Delta

Pour compliquer la pandémie, Chypre a maintenant détecté une nouvelle variante qu’ils ont nommée Deltacron, étant un mélange de Delta et d’Ómicron. Selon ce qui est mentionné par la TSF, il n’y a à ce jour que 25 cas connus et tous à Chypre. Les experts chypriotes affirment qu’il s’agit d’une nouvelle variante qui combine les caractéristiques des deux autres les plus répandues.

Deltacron a la signature génétique de Ómicron, mais le génome de la variante Delta. Les cas identifiés sont plus fréquents chez les personnes hospitalisées avec COVID-19 que chez les personnes infectées par des formes plus bénignes de la maladie.

Les experts ne disposent pas encore de beaucoup d’informations sur cette nouvelle variante et admettent qu’il est trop tôt pour savoir s’il y a lieu de s’inquiéter ou non de ce mélange de virus COVID-19. Cependant, tout indique que Deltacron pourrait même disparaître face à l’avancée de la souche la plus contagieuse, l’Ómicron.

Deltacron : Nouvelle variante qui mélange Delta avec Ómicron

Le COVID-19 a fait 5 478 486 décès dans le monde depuis le début de la pandémie, selon le dernier bilan de l’Agence France-Presse.

Au Portugal, depuis mars 2020, 19 113 personnes sont décédées et 1 639 846 cas d’infection ont été enregistrés, selon la dernière mise à jour de la direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 en Chine. Une nouvelle variante, l’Ómicron, considérée comme préoccupante et très contagieuse par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a été enregistrée depuis novembre dans au moins 110 pays, étant dominante au Portugal.