Réseaux : avez-vous déjà « pingé » une machine ? Savoir lire le résultat

Réseaux : Avez Vous Déjà « pingé » Une Machine ? Savoir Lire Le Résultat

Pour ceux qui ne le savent pas, ping est l’une des commandes les plus utilisées dans le monde des réseaux, car elle permet de tester la connectivité, au niveau IP, entre les appareils. Avec cet outil, utilisable sur tous les systèmes d’exploitation, on peut savoir si une machine est « vivante » sur le réseau.

Et le résultat d’un ping… tu sais ce que ça veut dire ? Sinon, nous aidons!

PING (Packet Internet Groper) est un utilitaire présent dans presque tous les systèmes d’exploitation qui vous permet de savoir si une certaine machine distante est accessible ou non (en supprimant les pare-feu). De plus, cet outil peut également nous donner des informations sur l’état du réseau lui-même (par exemple, latence, congestion, etc.).

La commande ping utilise ICMP (Network Control Message Protocol) en envoyant un paquet spécifique à un hôte donné et attend une réponse (enregistrant le délai). Ce délai est appelé latence. En termes d’analogie, le ping peut être comparé au ping-pong (si on envoie la balle d’un côté (demande d’écho), de l’autre côté, si quelqu’un est là, on aura une réponse (réponse d’écho).

Comment lire le résultat d’un ping ?

La commande ping fournit à l’utilisateur de nombreuses informations intéressantes.

D’abord l’information si une certaine destination est accessible. Cette information est présentée dans les premières lignes, où l’on peut même savoir quel a été le délai de réponse. Comme on peut le voir sur l’image suivante, dans le test que nous avons effectué pour le serveur DNS de Google, le délai était de 34,641 ms.

Réseaux : avez-vous déjà « pingé » une machine ?  Savoir lire le résultat

Le TTL (Time to Live) est la durée de vie d’un paquet et est utilisé pour empêcher un paquet de circuler indéfiniment sur le réseau. Ainsi, lorsque la valeur TTL d’un paquet atteint une certaine valeur sans trouver la destination, ce paquet est abandonné.

D’autre part, dans certaines circonstances (cela peut varier, car la valeur peut être modifiée), il est possible de savoir quel système d’exploitation la machine de l’autre côté utilise. Pour ce faire, faites simplement attention au champ TTL (time to live) et cochez la valeur En savoir plus ici.

Dans la deuxième partie du résultat quelques statistiques sont présentées. Par exemple, on apprend que 4 paquets ont été envoyés et 5 paquets reçus, ce qui donne 0% de pertes. On pourrait aussi conclure (quoique prématurément) que le réseau n’est pas encombré (bien entendu nous n’avons envoyé que 5 paquets et encore plus nous pingons une machine sur le réseau local).

La deuxième partie des résultats est le RTT – Round Trip Times qui nous donne des informations sur les délais minimum, maximum et aussi les temps moyens.