En France, les annonces automobiles devraient encourager les moyens de transport moins polluants

En France, Les Annonces Automobiles Devraient Encourager Les Moyens De

Les gouvernements s’engagent de plus en plus à réduire l’empreinte carbone de leur pays. En ce sens, la France a adopté une nouvelle loi qui obligera les annonces automobiles à encourager l’adoption de moyens de transport moins polluants, comme le vélo.

La loi entrera en vigueur le 1er mars de cette année.

Une nouvelle loi française, qui entrera en vigueur le 1er mars de cette année, obligera les annonces automobiles à inclure un message encourageant l’adoption de transports alternatifs et moins polluants. Par exemple, « pour les trajets plus courts, privilégiez la marche ou le vélo », « pensez à l’auto-stop » et « dans la vie de tous les jours, utilisez les transports en commun ». Si la marque ne respecte pas la loi, elle peut être condamnée à une amende pouvant aller jusqu’à 50 000 euros.

En France, dans les publicités qui circulent dans la presse écrite, au cinéma, à la télévision et sur Internet, la phrase adoptée doit être lisible et doit être accompagnée du hashtag #SeDéplacerMoinsPolluer (en portugais, « bouger de façon moins polluante »). Une fois à la radio, l’annonce doit se terminer par l’appel.

Sur les réseaux sociaux, la ministre de la transition énergétique Barbara Pompili a déclaré que « décarboner les transports, ce n’est pas simplement passer aux véhicules électriques ». Après tout, « c’est aussi utiliser, lorsque cela est possible, les transports en commun ou le vélo ».

Les réactions sont partagées sur la nouvelle loi sur la publicité en France

Pour Lionel French Keogh, président de Hyundai en France, la mesure est « un peu contre-productive par rapport à la volonté du gouvernement », puisqu’elle ne différencie pas l’impact de la voiture thermique et de la voiture électrique. Selon lui, « il y a un paradoxe », car « il n’y a pas de distinction entre les moteurs ».

De son côté, le groupe Volkswagen a assuré qu' »il se conformera à la législation et analysera avec l’agence de publicité les moyens de la suivre à compter de la date d’application ».

Il est rappelé que les autorités parisiennes ont déjà annoncé qu’elles interdiraient la circulation des voitures à moteur thermique à partir de 2030. Dès lors, cette mesure à mettre en œuvre en France en matière de publicités automobiles répond à un objectif de plus en plus clair de la part du pays.

A lire aussi :