Rentrée d’un satellite espion soviétique détectée dans le sud du Brésil (vidéo)

Rentrée D'un Satellite Espion Soviétique Détectée Dans Le Sud Du

Cosmos 1437 a été lancé le 20 janvier 1983 et avait pour mission de fournir des services d’espionnage à l’Union soviétique. Il a été placé en orbite sur la fusée Vostok-2M du cosmodrome de Plesetsk, aujourd’hui base spatiale russe, puis sur le sol soviétique. Après près de 40 ans, ce satellite se trouvait sur une orbite qui se dégradait depuis un certain temps.

Après plusieurs décennies à n’exister que sous forme de débris spatiaux, ce satellite devait rentrer lundi soir dernier. La boule de feu était surveillée par des caméras BRAMON.

Le satellite espion soviétique « revient » sur Terre

Les habitants des régions du Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul ont pu observer la rentrée d’un satellite soviétique dans l’atmosphère ce lundi soir 3 janvier. Vers 21 heures, heure locale, une petite boule illuminée a traversé le ciel, enregistrée par les caméras de la station de surveillance de Monte Castelo. La boule de feu montre la rentrée dans l’atmosphère du satellite Cosmos 1437, qui est revenu sur Terre après 39 ans en orbite.

Le réseau brésilien d’observation météorologique (BRAMON) a identifié l’objet à partir des prédictions qui avaient déjà été faites avec l’observation de la détérioration de l’orbite du satellite, et l’organisation aérospatiale, spécialisée dans les sciences et l’ingénierie spatiales, a enregistré la rentrée et la trajectoire du véhicule.

Bien qu’il soit difficile de prédire l’heure et l’emplacement exacts de la rentrée d’un objet, Aerospace a pu effectuer ce calcul de manière très précise. Il a prédit la rentrée de Cosmos 1437 au dessus du Brésil, à 21h02 (heure de Brasilia) en ce deuxième jour 3 (déjà le 4 au Portugal continental).

Certains utilisateurs de médias sociaux ont enregistré le moment et ont fait des suppositions. Plusieurs témoignages ont indiqué une observation de matériel Starlink.

1641332972 598 Rentree dun satellite espion sovietique detectee dans le sud du

Selon les informations de BRAMON, la rentrée de Cosmos 1437 ne présentait aucun risque pour la population au sol. Une grande partie de sa matière constitutive a été vaporisée pendant le passage atmosphérique.