Enregistrez bien ! La Russie condamne Google à 87 millions d’euros

Enregistrez Bien ! La Russie Condamne Google à 87 Millions

Le géant de la recherche ainsi que d’autres sociétés ont payé d’énormes amendes pour le contenu. L’amende la plus récente a été infligée par la Russie à Google pour ne pas avoir supprimé le contenu « interdit ».

C’est un signe de la pression croissante de Moscou contre les grandes entreprises numériques.

Amende de Google sur la Russie sans précédent en termes de valeur !

Ces dernières années, les autorités russes ont resserré le contrôle sur le fonctionnement d’Internet – cherchant à créer des limites dans l’espace virtuel, qui a servi de scène aux voix critiques du Kremlin – en sanctionnant les grandes entreprises numériques, notamment étrangères, pour ne pas effacer le contenu jugé illégal.

Selon Lusa, l’amende de 7,2 milliards de roubles (environ 87 millions d’euros) infligée aujourd’hui à Google est une sanction sans précédent, en termes de valeur.

Le bureau de presse du ministère de la Justice de Moscou a déjà informé que la société californienne avait été condamnée pour récidiviste, car elle conservait des contenus considérés comme illégaux sur ses plateformes. Tout cela malgré les préavis.

L’amende peut être suivie d’une autre sanction contre Meta (la société qui contrôle le réseau social Facebook), qui a été jugée par le même tribunal de Moscou.

Enregistrez bien !  La Russie condamne Google à 87 millions d'euros

Rappelons qu’en octobre, l’agence russe de régulation des télécommunications, Roskomnadzor, avait menacé l’objectif d’amendes comprises entre 5% et 10% du chiffre d’affaires annuel de sa filiale en Russie, qui pourrait atteindre plusieurs centaines de millions d’euros.

Les autorités moscovites ont également menacé de détenir des employés d’Apple et de Google en Russie s’ils ne coopéraient pas aux enquêtes.

Les autorités russes développent également un système controversé d' »Internet souverain » qui permettra à terme d’isoler l’Internet russe, le séparant des principaux serveurs mondiaux.

En janvier 2021, le président russe Vladimir Poutine a estimé que les grandes sociétés Internet sont en concurrence effective avec l’État, dénonçant leurs « tentatives de contrôle sévère de la société ».