Les chargements de voitures augmentent considérablement en 2022

Les Chargements De Voitures Augmentent Considérablement En 2022

Comme d’habitude, les prix du nouvel an sont nouveaux et maintenant c’est sur les charges électriques ! Outre le pain, les transports, entre autres, l’électricité vont également augmenter. Concernant l’électricité, après deux hausses cette année, les prix de l’électricité sur le marché réglementé augmenteront de 0,2% à partir de janvier.

Récemment, l’Autorité de régulation des services énergétiques (ERSE) a publié les nouveaux tarifs à appliquer par Mobi.e en 2022 et les augmentations laissent le secteur de la mobilité électrique dans un tumulte.

Frais de tramway : La hausse des tarifs est d’environ 79 %

Selon l’ACP, concernant les nouveaux tarifs à appliquer par Mobi.e pour la recharge des tramways, il a été décidé d’augmenter le taux appliqué aux Négociants en électricité pour la mobilité électrique (CEME) de 79%, ce qui signifie que ce tarif dépasse 0,1657 € par envoi à 0,2964 €/chargement. Ce sont les paramètres qui seront en vigueur entre 2022 et 2025.

Toujours selon l’ACP, cette augmentation est exactement la même que celle qui sera appliquée à partir du 1er janvier aux Opérateurs de Points de Recharge (OPC), puisque les valeurs sont les mêmes : de 0,1657 €/charge à 0,2964 €/charge. Dans la combinaison des deux tarifs, la redevance d’accès au réseau de recharge s’élève à 60 centimes, auxquels s’ajoute la TVA.

Concernant l’augmentation du tarif à appliquer par Mobi.e aux détenteurs de Bornes de Recharge Privées d’Accès (DPC), celle-ci sera de 29%, passant de 0,0385€ actuellement à 0,0496€ par jour/ borne.

Les chargements de voitures augmentent considérablement en 2022

Dans un communiqué de l’Association des utilisateurs de véhicules électriques (UVE), il est précisé que « cette augmentation des tarifs (de Mobi.e) de 79% annoncée par l’ERSE pour prendre effet en 2022, un peu plus de six mois après son entrée en vigueur, est annoncée contre toute attente suscitée par les différentes réunions que l’UVE a tenues ces dernières semaines avec les entités impliquées dans le développement de la mobilité électrique au Portugal ».

L’UVE « répudie l’augmentation des tarifs EGME, les considérant comme une attaque frontale contre les utilisateurs de véhicules électriques » et « exige un réexamen immédiat de cette augmentation, en cohérence avec le maintien des tarifs actuellement en vigueur, rappelant que même ceux-ci continuent d’être envisagés. inadapté, que ce soit dans la forme ou dans le temps ».