Des cellules musculaires humaines seront envoyées dans l’espace pour étudier le vieillissement

Des Cellules Musculaires Humaines Seront Envoyées Dans L'espace Pour étudier

Le vieillissement a toujours suscité beaucoup d’attention, car il est, comme nous le savons jusqu’à aujourd’hui, irréversible. Ainsi, pour explorer et mieux comprendre le processus, les scientifiques enverront des cellules musculaires humaines dans l’espace.

Les responsables espèrent que cette expérience aidera les gens à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Depuis le Kennedy Space Center en Floride mardi, l’étude MicroAge sera lancée pour aider les chercheurs à comprendre ce qui arrive aux muscles humains à mesure que les gens vieillissent. Les cellules musculaires humaines seront embarquées à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9 et se rendront à la Station spatiale internationale (ISS).

On espère que cette expérience, qui utilisera l’espace pour comprendre ce qui se passe et pourquoi le vieillissement musculaire se produit, pourra aider les gens à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Après tout, pendant les voyages dans l’espace, les muscles des astronautes sont considérablement plus faibles, tout comme ils le font à un âge avancé.

Nous avons récemment réalisé que les astronautes de l’ISS avaient un problème similaire. Chaque astronaute qui se trouve à bord de la station spatiale fait au moins 2,5 heures par jour et perd pourtant une quantité importante de muscle et, en fait, ne peut pas marcher pendant un certain temps après son retour sur Terre.

a expliqué Malcolm Jackson, professeur à l’université de Liverpool.

Des chercheurs veulent comprendre le vieillissement musculaire en envoyant des cellules musculaires humaines dans l'espace

Des chercheurs veulent comprendre le vieillissement des cellules musculaires humaines

Des cellules musculaires humaines, de la taille d’un grain de riz, ont été cultivées en laboratoire et placées sur de petits supports imprimés en 3D. Une fois dans l’espace, ils seront stimulés électriquement pour induire une contraction des tissus.

Plus tard, à leur retour en janvier 2022, des chercheurs de l’Université de Liverpool analyseront les échantillons et les compareront aux résultats obtenus sur Terre.

Grâce à cela, les chercheurs ont l’intention de comprendre pourquoi les muscles s’affaiblissent avec l’âge et de rechercher des moyens d’empêcher ce processus.

Le matériel de l’expérience a été développé par Kayser Space, qui a dû tenir compte du fait que les cellules musculaires humaines doivent survivre aux changements de température potentiels, ainsi qu’à d’autres changements qui se produiront pendant le lancement.

A lire aussi :