18,2 % de cartes graphiques en moins ont été commercialisées au troisième trimestre

18,2 % De Cartes Graphiques En Moins Ont été Commercialisées Au

L’impact de la pandémie de COVID-19 est également perceptible dans le secteur de l’industrie, notamment dans le segment des cartes graphiques, avec la pénurie toujours accentuée de composants. Et la meilleure façon d’avoir une idée de cet impact est d’effectuer une analyse quantitative de « l’état de l’art » de ce marché.

Selon des données récemment révélées, au troisième trimestre de cette année, AMD a vendu 11,4% de cartes graphiques en moins. Cependant, son rival Nvidia a réussi à vendre 8 % supplémentaires au cours de la même période. Au total, 18,2 GPU de moins ont été livrés sur le marché de juillet à septembre, par rapport au trimestre précédent.

Selon des données récentes publiées par l’analyste Jon Peddie Research, au cours du troisième trimestre de cette année 2021, 18,2% de moins de cartes graphiques ont été expédiées sur le marché qu’au trimestre précédent, en deçà de la moyenne sur 10 ans de – 5,2%. Cependant, sur une comparaison d’une année sur l’autre, ce chiffre a augmenté de 12%.

AMD avec une baisse des ventes de GPU, mais Nvidia équilibré

La baisse d’un trimestre à l’autre est principalement due à Intel, qui inclut des graphiques intégrés dans la plupart de ses processeurs et une baisse de la livraison des cartes graphiques de 25,6%. Deuxième sur la table pour contribuer à cette tendance, AMD, qui a vendu 11,4% de GPU en moins au troisième trimestre. Seul Nvidia affiche un solde positif avec une augmentation des ventes d’environ 8% par rapport au deuxième trimestre.

Jon Peddie indique que la croissance du marché mondial des GPU pour PC a atteint 101 millions d’unités au troisième trimestre 2021, tandis que les livraisons de CPU pour PC ont augmenté de 9 % en glissement annuel.

182 de cartes graphiques en moins ont ete commercialisees au

via: Jon Peddie Research

L’analyste souligne également que la part de marché d’AMD a augmenté de 1,4% au dernier trimestre, tandis que celle d’Intel a diminué de 6,2%. La part de Nvidia a augmenté de 4,86%, comme le montrent les chiffres arrondis présentés dans le graphique ci-dessus.

La pandémie de COVID-19 est largement responsable de ces résultats. Selon Jon Peddie :

Le COVID continue de déséquilibrer le fragile réseau d’approvisionnement qui reposait trop fortement sur une stratégie de flux tendus. Nous ne nous attendons pas à voir un réseau d’approvisionnement stabilisé avant la fin de 2022. En attendant, il y aura des surprises.

Enfin, la plupart des fournisseurs de semi-conducteurs visent une augmentation moyenne de 3 % au cours du prochain trimestre.