Actualités

SolarWinds et le débat sur le piratage

Par Gabriel, le 19 février 2021 — 2 minutes de lecture
SolarWinds et le débat sur le piratage

Écoutez ce podcast

Le podcast Risk & Repeat de cette semaine se penche sur un épisode récent de «60 minutes» qui discutait de la possibilité que le gouvernement américain réponde en réponse aux attaques de SolarWinds.

Cette semaine Risque et répétition podcast discute de l’épisode de dimanche de 60 minutes, qui a examiné la récente attaque de la chaîne d’approvisionnement de SolarWinds et a relancé le débat sur le piratage contre les adversaires des États-nations.

L’épisode et le segment « 60 Minutes Overtime » qui l’accompagne ont discuté de la gravité de la brèche SolarWinds dans laquelle des pirates présumés de l’État-nation sont entrés dans l’environnement de développement du fournisseur et ont placé une porte dérobée à l’intérieur des mises à jour logicielles de la plate-forme Orion de SolarWinds. Mais les rapports ont été critiqués par de nombreux professionnels de l’infosec, qui ont critiqué les arguments en faveur du lancement de cyberattaques offensives, également connues sous le nom de piratage, contre des adversaires. De nombreux experts de l’Infosec ont averti que le piratage informatique comporte un risque énorme et ne devrait pas faire partie de la politique américaine de cybersécurité.

Les rédacteurs en chef de Netcost-Security, Rob Wright et Alex Culafi, discutent des erreurs de piratage des stratégies et des dangers de désinformer le public à leur sujet. Ils parlent également de certaines des erreurs et des hyperboles dans le 60 minutes épisodes sur les attaques SolarWinds, la menace des États-nations et la cybersécurité en général.

Gabriel

Gabriel

La tech va chaque jour plus vite et il peut-être difficile de suivre cette thématique. Grâce à mes articles, j'espère vous faire ressortir les sujets importants et intéressants afin de ne rien louper cette actualité toujours en pleine agitation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.