L’Autriche impose le confinement aux non vaccinés contre le COVID-19

L'autriche Impose Le Confinement Aux Non Vaccinés Contre Le Covid 19

Comme au Portugal, où le vaccin contre le COVID-19 est volontaire, il y a des pays en Europe qui ne l’exigent pas non plus – sauf pour les professionnels de secteurs spécifiques. Cependant, et même si ce n’est pas obligatoire, l’Autriche a décrété une nouvelle phase de confinement visant uniquement ceux qui ne sont pas vaccinés.

L’information a été avancée par Reuters.

Les pays européens connaissent une nouvelle vague de personnes infectées par COVID-19. En fait, récemment, l’Organisation mondiale de la santé a mené une Publication sur Twitter à propos des cas sur le continent.

Face à l’augmentation des cas également dans son pays, l’Autriche a décidé d’imposer un nouveau confinement, afin de contenir la propagation de l’infection et l’augmentation des cas qui en découle. Cependant, contrairement à ce qui avait été fait auparavant, ce confinement n’est applicable qu’à ceux qui ne sont pas vaccinés contre le COVID-19 – environ deux millions de personnes.

Comme l’a rapporté Reuters, l’Autriche a l’un des taux d’infection les plus élevés d’Europe. Bien que 65 % des adultes soient déjà complètement vaccinés, de nombreux Autrichiens sont encore sceptiques quant à la vaccination. Selon la même source, ce scepticisme est alimenté par un parti politique du pays.

Vaccin contre le covid-19

L’Autriche va au-delà des mesures des autres pays européens

Comme l’Allemagne, les Pays-Bas et la République tchèque, l’Autriche envisage d’imposer des restrictions. Cependant, alors que l’Allemagne se prépare à un retour au télétravail et que les Pays-Bas ont demandé aux entreprises de fermer plus tôt et aux organisations d’empêcher l’assistance lors d’événements sportifs, l’Autriche ciblera ses mesures sur les personnes non vaccinées contre le COVID-19.

La mesure sera mise en œuvre aujourd’hui et durera 10 jours, pendant lesquels les personnes non vaccinées ne pourront quitter leur domicile que pour travailler ou acheter des biens essentiels. En effet, au début de la semaine dernière, l’Autriche avait déjà restreint l’entrée des personnes non vaccinées dans les restaurants, cafés, hôtels et théâtres. Selon le chancelier Alexander Schallenberg, la mesure a été appliquée pour réduire les contacts entre vaccinés et non vaccinés contre le COVID-19, ainsi que pour encourager la vaccination.

Les restrictions imposées aux personnes non vaccinées ne s’appliqueront pas aux enfants de moins de 12 ans ou aux personnes qui se sont récemment remises du COVID-19. À l’exception de ceux-ci, ceux qui enfreignent les nouvelles mesures de confinement peuvent être condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 1 450 euros.

A lire aussi :