Dans Call of Duty, vous pourriez marcher sur le Coran: les excuses d’Activision

Dans Call Of Duty, Vous Pourriez Marcher Sur Le Coran:

Le détail remarqué par les internautes sur le réseau social, qui ont demandé des explications au constructeur. Le groupe a répondu par la suppression du contenu et un message d’excuses.

Il n’y a pas un moment de paix pour Activision. Avec la sortie de Call of Duty: Vanguard, un nouveau chapitre qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale, une controverse a éclaté à propos d’une affaire qui a contraint l’entreprise à un message d’excuses. Pour plus de détails, dans le mode Zombies du jeu, il était possible de marcher sur les pages du Coran, un texte sacré pour la communauté musulmane. L’utilisation du passé est obligatoire, car les pages susmentionnées ont ensuite été supprimées. Pourtant, plusieurs utilisateurs ont pu remarquer ce détail, déclenchant alors un débat sur Twitter et les réseaux sociaux. Les implications ont donc incité Activision à s’excuser auprès de tous ceux qui se sont sentis offensés. « Call of Duty est créé pour tout le monde. La semaine dernière, du contenu offensant pour la communauté musulmane a été inséré par erreur et a déjà été supprimé. » Ainsi va le message d’excuses de l’entreprise.

Pourtant, parler d’erreur involontaire semble étrange. Pour le développeur indépendant Rami Ismail, connu dans l’industrie pour les problèmes liés à la diversité et pour établir des contacts entre les développeurs des pays en développement, les pages du Coran insérées dans le mode Zombies sont un ajout totalement inutile au jeu. Il écrit sur Twitter : « Il est bon de voir des excuses pour l’insertion inutile et inutile de textes du Coran sur lesquels les gens peuvent marcher. » Bref, beaucoup d’ironie sur une infraction qui aurait pu être évitée. Après tout, l’ajout du texte sacré pour les musulmans au sein du mode Zombies de Call of Duty : Vanguard ne donne rien en termes d’intrigue ou en termes de gameplay. Un ajout de mauvais goût dicté par l’esprit étudiant ? On ne sait.

Pendant ce temps, l’histoire ne fait que jeter encore plus mal Activision : l’entreprise se retrouve toujours au milieu du scandale qui a éclaté après l’enquête du California Department of Fair Employment and Housing (DFEH), qui a révélé la perpétration d’une culture misogyne et sexiste au sein de l’entreprise. L’ajout d’un épisode qui offense et ridiculise la communauté musulmane ne fait qu’aggraver l’image d’Activision aux yeux du public.

Tous les détails sur la bêta de Call of Duty : Vanguard, ouverte à tous à partir de demain

  • Ne vous faites plus marcher sur les pieds, c'est malin