Meta prévoit d’ouvrir des magasins physiques pour présenter leurs appareils

Meta Prévoit D'ouvrir Des Magasins Physiques Pour Présenter Leurs Appareils

Apparemment, Meta envisage d’ouvrir des magasins physiques pour pouvoir exposer et démontrer leurs appareils. En fait, la possibilité a été évoquée l’année dernière, lorsque la société était encore connue sous le nom de Facebook.

Bien que le projet ne soit pas finalisé et ne soit pas encore une certitude, l’hypothèse revient sur les rails.

Selon le New York Times, Meta a discuté de la possibilité d’ouvrir des magasins de détail physiques. Apparemment, cette idée est venue l’année dernière, avant la restructuration de Facebook. Bien que la proposition soit toujours sur la table, il est possible que le projet n’aille pas de l’avant.

Comme révélé, les magasins physiques de Meta seront axés sur l’expérience avec les appareils de l’entreprise, en présentant aux gens les produits développés par la division Reality Labs. Il s’agit par exemple de l’Oculus Quest, des casques de réalité virtuelle, des lunettes de réalité augmentée réalisées en partenariat avec Ray-Ban et d’autres gadgets conçus pour les appels vidéo.

Selon le New York Times, l’objectif de Meta est de susciter la curiosité et la proximité de ses magasins, ainsi que d’offrir aux clients une atmosphère accueillante, tout en offrant une expérience numérique.

La même source révèle que Meta propose des magasins modernes et minimalistes avec un positionnement de marque subtil. Sur la table se trouvaient des noms comme Facebook Hub, Facebook Commons, Facebook Innovations, Facebook Reality Store et From Facebook. Bien que Facebook Store ait été le favori, ce n’est peut-être pas le nom définitif étant donné la restructuration de l’entreprise.

Si le projet va de l’avant, le premier magasin de Meta sera installé à Burlingame, en Californie, où Reality Labs est installé. Cependant, comme le rapporte le New York Times, il est possible que le concept du magasin s’étende à travers le monde, couvrant plusieurs pays.

A lire aussi :