Télétravail : Entreprises tenues de payer les dépenses énergétiques et nettes

Télétravail : Entreprises Tenues De Payer Les Dépenses énergétiques Et

La pandémie de COVID-19 a renforcé le télétravail. Les entreprises ont été obligées d’autoriser cette façon de travailler, mais avec le ralentissement de la pandémie, le télétravail semble être là pour rester.

En septembre, une proposition a émergé pour que les entreprises soient tenues de payer des dépenses supplémentaires liées au télétravail, notamment les coûts d’énergie et d’Internet. La proposition du PS a été approuvée.

Dépenses supplémentaires liées au télétravail approuvées

Les entreprises seront contraintes de payer aux travailleurs des dépenses supplémentaires liées au télétravail, telles que les coûts d’énergie et d’Internet, selon les amendements à la loi sur le travail approuvés mardi au parlement.

Selon la proposition approuvée du PS, similaire à celle du BE, « toutes les dépenses supplémentaires que, de toute évidence, le travailleur supporte comme conséquence directe de l’acquisition (…) ou de l’utilisation d’équipements et de systèmes informatiques ou télématiques dans l’exécution de la Travail ».

Ces dépenses comprennent « les augmentations des coûts d’énergie et de réseau installés sur le lieu de travail à une vitesse compatible avec les besoins de communication du service, ainsi que celles pour la maintenance des mêmes équipements et systèmes », peut-on lire dans le document.

1618164185 734 Les entreprises devraient elles payer les frais des teletravailleurs

Selon la proposition, les dépenses supplémentaires « correspondant à l’acquisition de biens et/ou services que le salarié ne possédait pas avant la conclusion de l’accord de télétravail », ainsi que « ceux déterminés par comparaison avec les dépenses homologues du salarié dans le même mois de la dernière année précédant l’application de la présente convention ».

Le télétravail, travail à distance ou travail à distance est une pratique de travail effectué à distance, par exemple à domicile, qui s’effectue de manière autonome, à l’aide d’outils numériques de communication et de collaboration entre les entités concernées (entreprises, salariés et clients).