Facebook veut arrêter les fuites d’informations… révèle une fuite d’informations

Facebook Veut Arrêter Les Fuites D'informations… Révèle Une Fuite D'informations

Cela semble ironique… et ça l’est. Facebook, comme toute autre entreprise du monde technologique, est confronté au problème de trop d’informations divulguées et diffusées par la presse et les réseaux sociaux. Ces fuites d’informations proviennent principalement des employés de l’entreprise elle-même.

Le plus grand réseau social au monde veut stopper les fuites d’informations, avec des actions qui sont déjà mises en place dans l’entreprise. Comment savons nous? C’était une fuite de l’entreprise.

L’entreprise Facebook intensifie sa lutte contre les fuites d’informations, notamment après les déclarations sérieuses et inconfortables de Frances Haugen. Selon le New York Times, Facebook souhaite limiter l’accès aux sujets sensibles à certains groupes de travail internes. Inclus dans cette liste de sujets, des sujets tels que la sécurité ou les élections.

Le problème des fuites d’informations dans les grandes entreprises

Ce changement au sein de l’entreprise se fait dans le but d’éviter les fuites d’informations. L’ironie de cette histoire est que la société n’a fait aucune déclaration officielle les informant de ces changements, qui sont désormais connus après une fuite.

La dénonciatrice et ancienne employée de Facebook, Frances Haugen, a fourni des documents internes de l’entreprise au Congrès et à la Securities and Exchange Commission qui seraient à la disposition de tout employé. Ils comprenaient, par exemple, des diapositives détaillant les recherches de l’entreprise sur la santé mentale des adolescents et plusieurs notes de service liées à la gestion par l’entreprise des règles relatives aux VIP, à la désinformation et à d’autres questions sensibles.

Facebook a depense 23 millions de dollars pour la securite

La discussion de sujets sensibles au sein de l’entreprise était une pratique courante et, par conséquent, il y avait ce partage d’informations entre tous les employés.

Facebook crée des groupes de travail internes pour les questions sensibles

Mais apparemment, à partir de maintenant, il va y avoir des groupes internes, où les employés « dont le travail n’est pas lié à la sûreté et à la sécurité » sont laissés de côté. Dans une note interne citée par le journal, « à l’avenir, les discussions sur l’intégrité sensible auront lieu dans des forums fermés et organisés ».

Cette nouvelle révèle qu’en fait, l’entreprise est confrontée à un problème lié aux fuites d’informations. Cependant, cette séparation « par groupes » pourrait rendre les salariés encore plus mécontents, intensifiant les dénonciations auprès de la sphère publique.