OE2022 : De nouveaux radars avec un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros ?

Oe2022 : De Nouveaux Radars Avec Un Chiffre D'affaires De

Comme Netcost-security.fr l’a suivi, le Portugal aura « des radars partout » ! Dans notre pays, il existe environ 220 appareils qui capturent les excès de vitesse et sont distribués par PSP, GNR, Infrastructures of Portugal, ANSR et caméras.

Le gouvernement prévoit que l’acquisition des nouveaux radars de contrôle de vitesse, qui est prévue pour l’année prochaine, pourrait avoir un impact sur les revenus d’environ 13 millions d’euros.

L’Autorité nationale de sécurité routière (ANSR), le PSP et le GNR s’apprêtent à disposer de plus de radars et ainsi renforcer la chasse aux contrevenants. Les différents quartiers et routes qui recevront les 10 nouvelles caméras de contrôle à moyenne vitesse sont :

  • Setúbal (EN10, EN378, EN4, EN5 et IC1)
  • Lisbonne (A9, EN10, EN6-7 et IC19)
  • Coimbra (A1 et EN109)
  • Évora (A6 et IP2)
  • Béja (EN206 et IC1)
  • Faro (EN398)
  • Santarém (A1)
  • Castelo Branco (IC8)
  • Aveiro (A41)
  • Port (A3)

Malgré le pari du Gouvernement sur les radars pour réduire le taux d’accidents, la vérité est que l’État a perçu, globalement, en 2020, 71,1 millions d’euros d’amendes liées aux infractions au code de la route, à peine inférieures aux 87, 3 millions de 2019, malgré le confinement. Cette année, jusqu’en juin, il était de 41,8 millions d’euros, selon le rapport de synthèse budgétaire.

OE2022 : Les nouveaux radars devraient générer un chiffre d'affaires d'environ 13 millions d'euros

Selon la proposition de budget de l’État pour 2022, « les investissements dans les systèmes de technologies de l’information et de la communication prévus pour l’année 2022 entraîneront une augmentation très significative des revenus, essentiellement grâce à l’expansion du Réseau national de contrôle automatique de la vitesse (SINCRO ), via l’acquisition de nouveaux radars, qui auront un impact sur le chiffre d’affaires de l’ordre de 13 millions d’euros », précise le document.

Le gouvernement indique également vouloir renforcer « le contrôle des conditions de sécurité des infrastructures et des dépassements de vitesse, à travers l’extension du Réseau national de contrôle automatique de la vitesse ».

A lire aussi…