L’Agence spatiale portugaise met les étudiants au défi de voler en apesanteur

L'agence Spatiale Portugaise Met Les étudiants Au Défi De Voler

Avec tous les voyages spatiaux qui ont eu lieu, il est probable que l’envie de voler dans l’espace et d’expérimenter toutes les sensations rapportées soit apparue ou se soit renforcée. En ce sens, l’Agence spatiale portugaise a un nouveau défi destiné aux étudiants qui veulent voler en apesanteur.

Clôture des candidatures le 28 octobre.

Comme le rapporte le journal Público, l’Agence spatiale portugaise – Portugal Space (AEP) a ouvert des candidatures pour défier ceux qui veulent voler en apesanteur. A cet effet, les propositions d’étudiants universitaires conduites par des équipes franco-portugaises sont éligibles. En d’autres termes, les candidats doivent fréquenter l’enseignement supérieur et les équipes doivent être constituées d’étudiants français.

Selon son site officiel, l’AEP, en collaboration avec le Centre national d’études spatiales (CNES), « favorise l’interaction entre les étudiants de l’enseignement supérieur des deux pays en participant au concours qui leur permettra de réaliser des expériences en microgravité ». L’initiative, qui s’adresse aux plus jeunes, vise à « renforcer le partenariat stratégique entre les deux pays » et aura un « programme pluridisciplinaire dans divers domaines, tels que la culture, l’éducation, l’économie, le tourisme ou la recherche scientifique ».

1633605849 193 LAgence spatiale portugaise met les etudiants au defi de voler

Les candidatures courent jusqu’au 28 octobre et les trois projets sélectionnés seront annoncés le 29 novembre. Les vols auront lieu entre septembre et octobre 2022, et les étudiants voleront à bord de l’Airbus A310-OG, exploité par la Société Novespace.

Selon le site officiel de l’AEP, l’Airbus A310-OG permet « d’effectuer des manœuvres spécifiques, appelées paraboles », qui permettent aux passagers de vivre « jusqu’à 22 secondes de gravité réduite ou de microgravité ».

Plus que cela, il dit que « l’un des points forts de cet échange » est l’opportunité pour les étudiants de l’enseignement supérieur de développer des expériences « dans différents domaines », dans un environnement en microgravité.