Trump veut revenir sur Twitter (et forcer le réseau social à le réadmettre)

Trump Veut Revenir Sur Twitter (et Forcer Le Réseau Social

C’est ce qui ressort de la demande d’injonction préliminaire envoyée par Trump contre Twitter, dans laquelle un juge fédéral est invité à agir contre la plateforme pour restaurer le compte personnel de l’ancien président, dans l’attente d’une action en justice visant son retour définitif au réseau social.

Cela fait maintenant près de 9 mois que l’ancien président américain Donald Trump a été expulsé de son réseau social préféré. Twitter a servi pendant des années de porte-voix à l’ancien locataire de la Maison Blanche, qui revendique à nouveau une place sur le réseau social. C’est ce qui ressort de la demande d’injonction préliminaire envoyée par Trump contre Twitter, dans laquelle un juge fédéral est invité à agir contre la plateforme pour restaurer le compte personnel de l’ancien président, dans l’attente d’une action en justice visant son retour définitif au réseau social.

L’expulsion de Twitter

L’expulsion de Donald Trump de Twitter a été l’un des événements les plus controversés de l’histoire du réseau social, et au-delà. Datée du 8 janvier, la mesure faisait suite aux événements tragiques de trois jours à peine plus tôt, lorsqu’une poignée de partisans de l’ancien président avaient pris d’assaut le siège du Congrès américain pour tenter d’arrêter le processus de ratification du résultat des élections de 2020 qui ont vu le vainqueur adversaire Joe Biden. À cette occasion et au cours des semaines précédentes, Trump avait utilisé Twitter (ainsi que d’autres profils sociaux liés à lui) pour convaincre ses partisans que les élections avaient été menées de manière frauduleuse et que le résultat devait être contesté. Les plateformes en question n’ont agi contre l’ancien président que trop tard, c’est-à-dire après que l’agression a fait 5 morts et 13 blessés.

Les protestations de Trump

Toujours en raison de la gravité des événements du 6 janvier, les réseaux sociaux tels que Facebook, YouTube et Twitter ont décidé de fermer indéfiniment les profils de Trump. Maintenant, Trump veut rouvrir un canal de communication avec ses partisans, à commencer par les 88 millions de followers qu’il avait sur Twitter avant le 8 janvier 2021. Le document déposé au tribunal par les avocats de Trump indique que Twitter « exerce un certain contrôle sur l’incommensurable et débat politique sans précédent et profondément dangereux pour la démocratie », et que son profil aurait été fermé en raison des pressions exercées sur les réseaux sociaux par la zone politique adverse.