COVID-19 : Troisième phase de déconfinement le 1er octobre ! Quels changements ?

Covid 19 : Troisième Phase De Déconfinement Le 1er Octobre !

Le Portugal passera même à la troisième phase de déconfinement face au COVID-19 le 1er octobre. António Costa, a donné la nouvelle après la réunion du Conseil des ministres qui a eu lieu cet après-midi.

António Costa a averti que « la pandémie de COVID-19 n’est pas terminée » et demande une responsabilité individuelle.

Le Premier ministre a prévenu que la « pandémie n’est pas terminée », malgré la nouvelle phase du plan de décontamination annoncée aujourd’hui, et a appelé à la responsabilité individuelle des Portugais pour empêcher la contagion par le coronavirus SARS-CoV-2.

En conférence de presse après le Conseil des ministres, le Premier ministre a rappelé que le « risque existe » car, outre les vaccins n’assurant pas à 100% l’immunité, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas vaccinés et une « très petite tranche » de personnes refusant de être immunisé contre le COVID-19.

Face à cela, António Costa a défendu que « chacun doit continuer à assumer le devoir individuel de prévenir et de combattre cette pandémie », ce qui suppose le port du masque chaque fois qu’il est obligatoire et recommandé, tout en maintenant la pratique de l’hygiène des mains et des soins physiques. distance.

COVID-19 : Troisième phase de déconfinement le 1er octobre !  Quels changements ?

COVID-19 : ce qui change à partir du 1er octobre :

  • Le Portugal continental devient en état d’alerte ;
  • Ouverture des bars et clubs pour les personnes ayant un certificat numérique ou un test négatif ;
  • Fin des délais ;
  • Restaurants sans limite maximale de personnes par groupe ;
  • Fin de l’exigence du certificat numérique dans les restaurants, les établissements touristiques et les hébergements locaux ;
  • Fin de capacité en commerce, mariages et baptêmes et spectacles culturels ;
  • Certificat numérique ou test négatif requis pour les voyages maritimes et aériens, lors des visites à domicile et dans les établissements de santé. Il en est de même pour l’accès aux grands événements culturels, sportifs ou d’entreprise ;
  • Le masque est toujours obligatoire dans les transports publics, les maisons, les hôpitaux, les salles de concert et les événements, les grands supermarchés et les lieux de long séjour intérieurs ;
  • Les masques ne sont plus obligatoires dans les cours de récréation des écoles. La DGS mettra également à jour les réglementations de confinement dans les prochains jours ;
  • Le masque n’est également plus obligatoire dans les commerces locaux ;
  • Élimination des tests sur les lieux de travail de plus de 150 travailleurs ;
  • Fin de la limitation de la vente et de la consommation d’alcool ;
  • Pas besoin de certificat ou de test dans les cours collectifs de gym.