La Commission européenne veut imposer l’USB Type-C sur tous les nouveaux appareils mobiles

La Commission Européenne Veut Imposer L'usb Type C Sur Tous Les

Dans le contexte : Depuis 2009, la Commission européenne fait pression pour une solution de recharge commune pour les appareils mobiles. Au cours de la dernière décennie, cela a réduit le nombre de normes de charge de plus de 30 à seulement trois. Après avoir imposé de nouvelles règles sur les chargeurs communs en 2020, la Commission va maintenant de l’avant avec une proposition visant à rendre obligatoire l’USB Type-C comme connecteur de charge standard sur tous les appareils mobiles.

L’année dernière, la Commission européenne a introduit un nouveau règlement obligeant les fabricants d’appareils à adopter une norme commune pour les chargeurs filaires et sans fil vendus dans la région. Cette décision a été une grande victoire pour les consommateurs et devrait réduire les déchets environnementaux au fil du temps, mais les régulateurs ne s’arrêtent pas là.

Aujourd’hui, la Commission a dévoilé une nouvelle proposition de directive révisée sur les équipements radio qui traiterait de l’autre extrémité du câble – le port de charge et de transfert de données sur des milliards d’appareils mobiles tels que téléphones, tablettes, appareils photo, consoles portables, haut-parleurs portables, et plus. Comme vous vous en doutez, les régulateurs souhaitent que tous les fabricants adoptent l’USB Type-C, ce qui s’est déjà produit de manière organique dans une certaine mesure.

La Commission europeenne veut imposer lUSB Type C sur tous les

Le frein le plus évident dans cette affaire est Apple, qui continue de vendre des iPhones équipés d’un port Lightning par opposition à l’USB Type-C. La société a mis un port USB Type-C sur ses produits iPad et Mac, mais des accessoires tels que AirPods et AirPods Pro utilisent toujours un connecteur Lightning. Malgré cela, la société s’est contentée d’omettre le chargeur de la boîte avec les nouveaux iPhones, et des fabricants comme Samsung et Xiaomi copient déjà ce comportement.

Si la législation révisée est adoptée, les entreprises auront 24 mois pour s’y conformer. Le commissaire européen Thierry Breton a expliqué dans un communiqué que la proposition ne couvrait pas les chargeurs sans fil, car il y a « beaucoup de place pour l’innovation dans le sans fil ». Les régulateurs espèrent à terme parvenir à une interopérabilité totale des deux côtés du câble, ce qui serait une aubaine pour les consommateurs.