Piratage informatique : agents des services secrets américains impliqués

Piratage Informatique : Agents Des Services Secrets Américains Impliqués

Trois anciens agents des services secrets américains ont reconnu avoir participé à une opération de piratage informatique au service des Emirats Arabes Unis. La divulgation a été faite par le ministère américain de la Justice mardi.

Les trois anciens agents ont été bannis des services secrets américains.

Les agents ont payé 1,4 million d’euros pour suspendre les procédures judiciaires

Selon l’agence de presse France-Presse (AFP), les trois hommes qui faisaient partie des services secrets américains étaient accusés d’avoir enfreint les lois américaines sur les exportations, de fraude informatique et d’accès frauduleux aux ordinateurs.

Cependant, selon les informations, les anciens agents des services secrets américains ont accepté de payer un montant cumulé de 1,7 million de dollars (1,4 million d’euros) de sanctions financières, correspondant au montant qu’ils ont gagné au service des Emirats, pour suspendre la justice. procédure.

Un tribunal fédéral de Virginie a accepté de suspendre les poursuites pendant trois ans dans cette affaire, qui a mis en évidence le marché mondial du piratage informatique, dans lequel les gouvernements recrutent des experts étrangers en sécurité informatique pour des services d’espionnage.

1631722353 246 Piratage informatique agents des services secrets americains impliques

Les trois hommes avaient travaillé dans les services secrets américains, dont la National Security Agency (NSA), avant de participer, entre 2016 et 2019, à des cyberattaques menées par une entreprise liée au gouvernement des Emirats Arabes Unis contre plusieurs cibles, dont des serveurs informatiques aux Etats-Unis. , selon le tribunal américain.

L’une de ces opérations leur a donné accès à « des dizaines de millions » de smartphones, selon la même source.

En plus des sanctions financières, les accusés ont été bannis des services secrets américains et interdits de se livrer à des activités de piratage informatique.

  • Les services secrets russes: Des tsars à Poutine
  • Histoire mondiale des services secrets