Le Royaume-Uni propose de désactiver les bornes de recharge en période de pointe

Le Royaume Uni Propose De Désactiver Les Bornes De Recharge En

Le Royaume-Uni cherche de nouvelles façons de lui permettre de réduire sa dépendance énergétique ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre. En ce sens, il a proposé que les points de recharge pour les voitures électriques soient désactivés pendant les pics de demande.

De cette façon, le pays garantit que le système électrique n’est pas en danger.

Le Royaume-Uni a récemment proposé d’installer de nouvelles bornes de recharge dans des bâtiments non encore équipés. De cette façon, anticiper et anticiper l’explosion de la demande qui va se produire dans les années à venir.

Maintenant, contredisant apparemment la proposition initiale, le gouvernement britannique a suggéré que les points de recharge des voitures électriques soient, nécessairement, éteints lorsque la demande atteint un pic.

La proposition, qui n’a pas encore été débattue et approuvée, résulte de la crainte du gouvernement de vendre des millions de voitures électriques. De son point de vue, l’augmentation du parc électrique pourrait mettre en danger le système électrique du pays, favorisant les pannes d’électricité. La solution pourrait donc être de limiter les heures pendant lesquelles les conducteurs peuvent recharger leurs véhicules.

Boris Johnson, Premier ministre du Royaume-Uni

Selon The Times, la proposition du gouvernement britannique a été envoyée à l’Organisation mondiale du commerce et suggère que les chargeurs de voitures électriques installés dans les bâtiments domestiques et commerciaux ne devraient pas être opérationnels entre 8h et 11h et devraient être éteints entre 16h et 22h.

À leur tour, les bornes de recharge publiques britanniques ne seront pas affectées par la mesure.

Cette année, les ventes de voitures électriques ont augmenté de 107 % par rapport aux mois de juillet de l’année dernière, les ventes de véhicules à moteur à combustion ayant chuté de 34 %. Ces changements signifient qu’au cours des sept premiers mois de l’année, les voitures électriques représentaient 8 % des ventes de voitures au Royaume-Uni.