La technologie vaccinale d’AstraZeneca peut aider à traiter le cancer

La Technologie Vaccinale D'astrazeneca Peut Aider à Traiter Le Cancer

Le vaccin AstraZeneca revient dans l’actualité, mais pour cause. Toujours en état de pandémie, la communauté scientifique continue de faire des découvertes très importantes pour lutter contre le COVID-19, mais aussi d’autres maladies.

Selon des informations récentes, la technologie utilisée dans le vaccin d’AstraZeneca pourrait aider à traiter le cancer.

Vaccin AstraZeneca : Les tests effectués montrent une réduction de la taille de la tumeur…

Des chercheurs du Jenner Institute d’Oxford et du Ludwig Institute for Cancer Research ont adapté la technologie impliquée dans l’inoculation de COVID-19, utilisée dans le vaccin d’AstraZeneca, pour produire un traitement contre le cancer. Les résultats ont été très prometteurs dans les tests sur les animaux. Le nouveau traitement est un vaccin thérapeutique anticancéreux à deux doses.

Les chercheurs ont révélé que le vaccin est prêt à entrer dans les essais humains plus tard cette année, après que des tests sur des souris de laboratoire aient montré une réduction de la taille de la tumeur, améliorant ainsi le taux de survie. L’étude à un stade précoce sera menée sur 80 participants atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules.

« Cette nouvelle plate-forme vaccinale a le potentiel de révolutionner le traitement du cancer », a déclaré à Reuters Adrian Hill, directeur de l’Institut Jenner.

  La technologie vaccinale d'AstraZeneca peut aider à traiter le cancer

Des technologies telles que l’ARN messager ont été utilisées pour lutter contre la pandémie et les résultats ont été très importants. Ce type de technologie peut également être utilisé pour le traitement du cancer.

Le vaccin d’Oxford utilise le vecteur vaccinal COVID-19 pour transporter le code génétique qui amène le corps à cibler deux protéines à la surface de nombreux types de cellules cancéreuses. Mais ce n’est pas tout. La technologie des vaccins produit également de fortes réponses des lymphocytes T.

Ces cellules T sont constituées de « cellules T tueuses » qui peuvent trouver des cellules cancéreuses puis d’être stimulées pour les tuer, et de « cellules T auxiliaires » qui organisent et orchestrent la lutte contre le cancer.

A lire aussi…