La Chine utilise la reconnaissance faciale pour empêcher les enfants de jouer entre 22h et 8h

La Chine Utilise La Reconnaissance Faciale Pour Empêcher Les Enfants

Il l’appelle la « Midnight Patrol » et est développé par le géant chinois du jeu Tencent. Cette technologie à reconnaissance faciale vise à stopper les « trucs » utilisés pour contourner le « couvre-feu » du gouvernement, instauré en 2019. Cette mesure a été mise en œuvre pour lutter contre l’addiction que les jeux provoquent chez les enfants.

Actuellement, plus de 60 jeux Tencent nécessitent déjà une reconnaissance faciale pour suivre l’âge des joueurs.

Midnight Patrol : la reconnaissance faciale pour contrôler l’âge des joueurs

Les interdictions obligent les joueurs à s’inscrire avec leur identités officielles, relié à une base de données nationale. Cependant, les enfants auraient utilisé des identités d’adultes au lieu de la leur. Ainsi, toute personne qui joue pendant un certain temps aura besoin d’une lecture faciale pour prouver qu’elle est adulte.

Cette technologie a déjà commencé à être testée il y a quelques années. Il s’avère que Tencent teste le système depuis 2018. Cependant, Midnight Patrol sera disponible dans plus de 60 jeux de la plus grande société de jeux au monde.

Cette information a été portée à la connaissance de du service de messagerie QQ depuis la Chine, la qualifiant de « croisière zéro heure », que le Site d’actualités chinois Sixth Tone traduit par Midnight Patrol, ou en traduction libre « Midnight Patrol ».

De nombreux titres phares de Tencent, tels que Honor of Kings et Game for Peace, sont destinés aux smartphones – les jeux pour ces appareils sont beaucoup plus populaires en Chine qu’en Occident.

La reconnaissance faciale est plus facile à mettre en œuvre à l’aide d’une caméra de téléphone que sur un ordinateur ou une console de jeux vidéo. Et des contrôles d’âge à l’aide de caméras sont déjà suggérés pour prouver l’âge des utilisateurs dans les ventes en ligne de produits pour adultes.

Enfants d'illustration avec reconnaissance faciale pour jouer.  Nouvelle technologie de patrouille de minuit

La Chine lutte contre la dépendance au jeu avec des mesures

L’Organisation mondiale de la santé a officiellement reconnu la dépendance au jeu en 2018. Et l’année suivante, certaines organisations ont adopté des plans de traitement pour ce qui est considéré comme une maladie rare qui n’affecte qu’une faible proportion de joueurs. hardcore.

Or, en Chine, les jeux vidéo sont souvent accusés d’avoir un impact négatif sur les jeunes, notamment la myopie chez les enfants.

Ainsi, pour tenter de s’attaquer à ce que la Chine considère comme des jeux « problématiques », tous les nouveaux titres doivent être approuvés par un régulateur, qui en 2018 « a gelé » les sorties et semble depuis lors limiter le nombre de nouveaux jeux.

Bien que ce n’est que ces dernières années que ce problème a été discuté de manière plus incisive, le problème a été débattu pendant une décennie. Seulement maintenant, la dépendance est « mobile ».