Une étude payée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces

Une étude Payée Par Facebook Affirme Qu'apple Décourage L'installation D'applications

La guerre silencieuse entre Facebook et Apple continue. La cible semble désormais être les applications tierces et la communauté des développeurs d’Apple, l’un de ses plus gros atouts. C’est parce qu’une nouvelle « étude » menée par Comscore, sponsorisée par Facebook, affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone.

Le rapport, publié par The Verge, affirme que les premières applications d’Apple sont si populaires que les gens ne ressentent pas le besoin d’installer des applications depuis l’App Store. Apple dit que c’est une étude « gravement imparfaite ».

Facebook a sponsorisé une étude « sur mesure » ?

Récemment, avec la sortie d’iOS 15 et d’iPadOS 15, Apple a mis à jour certaines de ses principales applications comme FaceTime, qui apporte à l’utilisateur une fonctionnalité de type Zoom à l’application iOS préinstallée. Facebook, qui est un ennemi de longue date du géant de Cupertino, a mené une étude pour montrer l’avantage injuste des applications natives par rapport aux applications créées par des programmeurs tiers.

Selon l’étude, près de 75 % des 20 applications les plus utilisées sur iPhone sont créées par Apple. L’étude a également été réalisée pour voir comment fonctionne le monde Android, et oui, les résultats sont presque les mêmes là-bas aussi.

Comscore utilise les données qu’il collecte régulièrement à partir d’applications et de sites Web, ainsi que une enquête auprès d’environ 4000 personnes où il a posé des questions sur les applications natives qu’ils ont utilisées au cours du mois de novembre. Les résultats montrent que 75% des 20 meilleures applications sur iOS aux États-Unis ont été créées par Apple, tandis que Google a créé 60% des meilleures applications sur Android.

Les quatre premières applications sur les deux plateformes ont été faites par leur société mère respective.

Les cinq applications tierces qui figuraient sur la liste étaient YouTube (9e), Facebook (12e), Amazon (16e), Instagram (19e) et Gmail (20e). Google, sur iOS, était le seul développeur tiers à voir deux de ses applications – Gmail et YouTube – dans le top 20. L’application de messagerie populaire de Facebook, Messenger, ne figurait pas sur la liste.

Données d'image de l'étude Comscore sponsorisée par Facebook

Apple qualifie l’étude de « gravement défectueuse »

Facebook affirme n’avoir réalisé l’étude que pour voir « l’impact des applications préinstallées sur l’écosystème des applications concurrentielles ». Bien que cela puisse ne pas être le cas. Facebook enquête depuis longtemps sur l’application iMessage d’Apple, et même Mark Zuckerberg a déclaré publiquement qu’Apple utilisait sa « position de plate-forme dominante pour interférer avec le fonctionnement de nos applications (Facebook) et d’autres applications ».

Apple a rejeté les conclusions de l’étude. Un porte-parole d’Apple a déclaré au Le bord que « l’étude financée par Facebook de décembre 2020 a été conçue sur mesure pour donner la fausse impression qu’il y a peu de concurrence dans l’App Store ».

En fait, les applications tierces rivalisent avec les applications Apple dans toutes les catégories et connaissent un succès à grande échelle.

a ajouté le porte-parole.

Cette étude présente les 20 applications les plus utilisées à la fois sur iOS et Android. Cependant, ces applications sont gratuites. S’il s’agissait d’un élément dissuasif, comment pourriez-vous expliquer les 65 milliards de dollars dépensés par les utilisateurs d’iOS et d’Android en applications dans vos magasins au premier trimestre 2021 ?

Remplacez-vous généralement les applications natives de votre smartphone par d’autres de tiers ?