GNR utilise 14 drones pour inspecter les zones forestières prioritaires

GNR usa 14 drones para fiscalizar áreas florestais prioritárias

La prévention des incendies a été effectuée par le GNR à l’aide de drones. Comme nous le savons, le Portugal est un pays à risque en ce qui concerne les incendies. En ce sens, il existe un engagement fort envers l’inspection et la prévention des incendies en milieu rural.

Avec la technologie à sa disposition, le GNR utilisera 14 drones pour inspecter les zones forestières prioritaires.

PUB

GNR ne peut pas utiliser le Drone DJI TELLO

Depuis mai, la GNR inspecte, à l’aide de 14 drones, depuis mai, les zones forestières dans les paroisses identifiées comme prioritaires, pour l’inspection et la prévention des incendies en milieu rural, l’identification des incendies dans les premiers stades et le suivi des éventuels allumages, les véhicules autorisés par la commission de protection des données .

S’agissant de la demande d’autorisation, le GNR a saisi la Commission nationale de protection des données (CNPD) qui a rendu un avis, le 9 juin, concluant qu’il n’y avait rien à s’opposer à l’utilisation par le GNR du système de vidéosurveillance, à des fins déclarées et au regard de la protection des données personnelles, à l’exception de l’un des « drones ».

[nada a opor…] À l’exception d’un équipement – le modèle « Drone DJI TELLO » – pour lequel ils n’établissent pas de mesures visant à atténuer le risque d’identifier les citoyens et d’affecter leurs droits, libertés et garanties

GNR utilise 14 drones pour inspecter les zones forestières prioritaires

Selon la CNPD, les caractéristiques techniques du drone exceptées par la commission ne sont pas conformes à l’une des mesures d’atténuation des risques énoncées dans l’étude d’impact sur la protection des données (AIPD), jointe à la demande d’avis, concernant l’altitude de vol, puisque l’altitude maximale est de 30 mètres.

Le but de l’inspection GNR avec des « drones », explique la commission dans l’avis, est de prévenir et de réduire les incendies dans les zones forestières des communes et des paroisses qui, par arrêté de mars de cette année, ont été définies comme prioritaires dans les districts d’Aveiro, Beja, Braga, Bragança, Castelo Branco, Coimbra, Faro, Guarda, Leiria, Lisbonne, Portalegre, Porto, Santarém, Setúbal, Viana do Castelo et Vila Real.

La présidente de la CNPD, Filipa Calvão, rappelle que, s’agissant du fonctionnement des drones, les caméras ne capturent que des images, visualisées en temps réel par l’exploitant de l’avion sur le propre « hardware » de l’équipement, « il n’y a pas de transmission » de données à un quelconque autre lieu, ni prise de vue ni prise de son, et précise qu’ils opèrent à une altitude moyenne de 100 mètres du sol, sans procéder à aucune identification personnelle, « mais uniquement visualisation des espaces ».

En ces termes, il est conclu qu’il est très peu probable de capturer des images de personnes qui peuvent, directement ou indirectement, les identifier, donc l’utilisation de ce système de vidéosurveillance, en général, n’implique pas le traitement de données personnelles