La Russie crée une voiture hybride volante pour les forces armées

Cyclocar, carro híbrido voador

La transition vers une mobilité plus verte bat son plein. Après que le Danemark ait équipé ses forces armées d’avions électriques, la Russie suivra désormais une voie similaire. Le pays va créer une voiture hybride volante pour aider l’armée.

Les tests devraient commencer en 2022, de sorte que la production démarre en 2024.

La Russie investit dans une voiture hybride volante

À travers un communiqué de presse, le gouvernement fédéral russe a projeté ses attentes envers la nouvelle voiture hybride volante, le prototype Cyclocar, pour les forces armées. Ceux-ci incluent des vols d’essai dès 2022 et le début de la production en 2024.

La Cyclocar est une voiture hybride autonome qui se déplace grâce à ses quatre hélices cycliques. Jusqu’à six passagers peuvent voyager à l’intérieur, avec une capacité maximale de 600 kg de charge utile. Selon l’agence de presse russe TASS, l’année dernière, une version plus petite, pesant environ 60 kg, a été testée avec succès.

Le prototype à tester en 2022 sera la version grandeur nature, mesurant 6,2 mètres sur 6, une vitesse de pointe de 250 km/h et une autonomie de 500 km, sans ailes. Cette version sera entièrement électrique, avec une version hybride à venir.

Un pari sur la polyvalence

Étant si compacte, la voiture hybride volante offre un contrôle très rapide de ses vecteurs de poussée et est facilement maniable. De plus, il sera particulièrement silencieux, ce sera donc un excellent atout pour les Forces armées, dans les opérations militaires ou pour les missions impliquant des survols de zones urbaines.

Le Cyclocar pourra atterrir sur des surfaces avec une pente de 30 degrés et atterrir sur des surfaces verticales. L’objectif est que la voiture hybride volante soit disponible pour un usage civil et militaire, y compris la mobilité aérienne urbaine, les recherches, le travail de police, la lutte contre les incendies, le tourisme, entre autres.

Plus que cela, on s’attend à ce que ce soit une voiture facile à manipuler, elle devrait donc être accessible à un pilote qui vole à l’intérieur de la voiture hybride à crépine, mais aussi à quelqu’un qui la contrôle depuis la Terre.