Trump : Facebook applique une suspension de profil de 2 ans (jusqu’en 2023)

Trump: Facebook aplica suspensão de 2 anos do perfil

Trump reste en dehors des plus grands réseaux sociaux. L’ancien président américain a été interdit en janvier après les attentats de Capitol Hill.

Ce vendredi, Trump a réagi à la suspension de 2 ans appliquée, évoquant qu’il s’agit d’une « insulte » envers les « 75 millions » d’Américains qui ont voté pour sa candidature en 2020.

PUB

Le réseau social Facebook a récemment annoncé qu’il allait bannir l’ancien président américain Donald Trump pendant deux ans. Cette décision intervient après que son conseil consultatif a demandé un réexamen indéfini de l’interdiction.

Ex. Le président américain sur Facebook et Instagram restent fermés depuis l’attentat du Capitole qui a eu lieu le 6 janvier. L’attaque a été menée par des milliers de partisans de l’ancien président, qui a été jugé (et acquitté) au Sénat américain pour « incitation à l’insurrection ».

Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales et des communications de Facebook, a noté que…

Compte tenu de la gravité des circonstances qui ont conduit à la suspension de M. Trump, nous pensons que ses actions ont constitué une violation grave de nos règles et méritent la plus grande sanction possible en vertu des nouveaux protocoles d’action. Nous suspendrons les comptes pendant deux ans à compter de la date de la suspension initiale, le 7 janvier de cette année.

Une fois la période de suspension terminée, Facebook…

évaluer si le risque pour la sécurité publique a diminué. Nous évaluerons les facteurs externes, y compris les cas de violence, les restrictions aux rassemblements pacifiques et d’autres mécanismes de troubles civils. Si nous déterminons qu’il existe toujours un risque grave pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pendant une certaine période et continuerons de réévaluer jusqu’à ce que le risque diminue.

Trump : Facebook applique une suspension de profil de 2 ans

Pour Donald Trump « la décision de Facebook est une insulte » envers « 75 millions de personnes qui ont voté pour nous en 2020 ». Dans un communiqué, l’ancien président évoque également que le réseau social « ne devrait pas échapper indemne à un tel acte de censure ».

Trump a également déclaré que « nous finirons par gagner. Notre pays ne peut tolérer ces abus ».