Ils ont trouvé un animal impossible dans un lac presque sans vie : il a trois sexes

Encontraron un animal imposible en un lago casi sin vida: tiene tres sexos

Ce n’est pas la seule chose incroyable, car il est également capable de survivre dans des endroits avec de fortes doses d’arsenic

Ils ont trouvé un animal impossible dans un lac presque sans vie : il a trois sexes
L’Auanema est une espèce assez surprenante

Les conditions difficiles pour la vie le sont généralement pour tous les êtres vivants. Cependant, il existe des espèces petites, voire microscopiques, qui ont tendance à montrer une meilleure prédisposition à l’adaptation dans des climats stériles et complexes. En effet, sur notre planète, il y a des endroits où la vie trouve son chemin de manière surprenante, comme une grotte avec de l’eau la plus ancienne et certains endroits incroyablement froids où les animaux entrent en hibernation pendant des milliers d’années. Il n’est donc pas étonnant de penser qu’il peut y avoir des animaux qui défient la logique habituellement imposée dans notre mentalité à travers une connaissance limitée de domaines tels que la biologie.

Ainsi, nous rencontrons de temps en temps des surprises qui nous laissent totalement stupéfaits. Comme c’est le cas d’un ver trouvé dans l’un des lagons les plus inhospitaliers et impossibles à vivre jamais découverts. Rempli d’arsenic, très peu d’espèces peuvent y survivre. Cependant, ce ver est capable, et non seulement cela, mais en plus, il a une condition assez particulière en ayant trois sexes biologiques.

Un cas vraiment particulier d’adaptation à des environnements extrêmes

Des chercheurs de l’Institut de technologie de Californie ont publié un article dans Current Biology dans lequel ils parlaient de la découverte de nouvelles espèces de nématodes (en termes prosaïques, un ver) assez surprenantes. Ainsi, ils se sont rendus au lac Mono, un endroit rempli de lagons très peu propices à la vie en raison de la forte salinité et alcalinité de ses eaux.

Parmi les nouvelles espèces découvertes se trouvait l’Auanema, qui se distinguait par le fait qu’il avait trois sexes différents et pouvait survivre dans des conditions pratiquement impossibles pour la vie. Il résistait à des niveaux d’arsenic 500 fois supérieurs à ce qu’un être humain peut tolérer. Son adaptation sexuelle est supposée être due précisément au besoin de survivre dans des environnements aussi hostiles.

Ainsi, l’Auanema peut être mâle, femelle ou les deux à la fois. De plus, il ne pond pas d’œufs, mais donne naissance à des descendants vivants, ce qui a également étonné et envoie un message clair sur la façon dont nous concevons les sexes biologiques, car il présente une adaptation plus qu’intéressante à son environnement.

Parmi le régime alimentaire du nématode, on trouve des microbes et des parasites, ce qui en réalité un prédateur parfait dans ce domaine. De plus, il démontre l’incroyable capacité d’adaptation de ces animaux par rapport à d’autres espèces. Il s’agit donc d’une étape fondamentale pour comprendre la survie dans des environnements extrêmes.

En résumé :

  • Des chercheurs se sont rendus à Mono Lake, en Californie, aux États-Unis pour l’étudier.
  • Il s’agit d’un lac vraiment hostile à la vie humaine.
  • Ils ont découvert huit espèces de nématodes.
  • L’une d’entre elles, l’Auanema, était capable de survivre dans des climats véritablement hostiles.
  • De plus, il avait trois sexes.

Il est surprenant de constater la capacité d’adaptation de ces animaux, ce qui nous amène à nous demander ce qui se cache au-delà. Ce nématode est capable d’avoir trois sexes et s’est également parfaitement adapté à un climat impossible à vivre, du moins pour les humains. Ainsi, sur d’autres planètes où la vie pourrait sembler totalement impossible, nous pourrions être agréablement surpris si une analyse approfondie était réalisée.