Ce médicament inattendu pourrait avoir une grande efficacité contre le cancer

Este inesperado fármaco podría tener una gran efectividad contra el cáncer

Le cancer est l’un des grands maux auxquels fait face l’humanité aujourd’hui

Ce médicament inattendu pourrait être très efficace contre le cancer
La lutte contre le cancer a fait de grands progrès ces dernières années

De nombreuses fois, nous trouvons des alliés inattendus dans la lutte contre le cancer. Une technologie de vibration des molécules détruit 99% des cellules cancéreuses, tandis qu’en France, nous disposons de grandes réserves d’argile blanche qui aide à arrêter cette maladie. Cependant, la lutte contre cette affection est toujours en cours et de nouvelles techniques émergent chaque jour qui peuvent aider à la vaincre définitivement. Le meilleur exemple se trouve dans une nouvelle découverte : un médicament contre la dépression qui pourrait aider, associé à la chimiothérapie et à la radiothérapie, à lutter contre le cancer et à permettre au corps d’en prendre conscience.

Pour l’instant, il s’agit d’une étude qui se trouve à un stade très précoce de la recherche, mais il est très intéressant de voir émerger des propositions de ce type. Nous allons donc voir en quoi elle consiste.

Un engagement important dans la lutte contre le cancer

Une équipe de scientifiques chinois a découvert qu’un antidépresseur, l’ansofaxine, pourrait aider à combattre certains types de cancer. Ce médicament, déjà approuvé en Chine pour traiter la dépression majeure, a montré des effets prometteurs sur la croissance de cellules cancéreuses du côlon en culture mobile et chez la souris. Bien qu’il n’ait pas encore été testé sur des humains, le médicament pourrait offrir une approche originale et prometteuse dans la lutte contre le cancer, du moins c’est ce que suggère l’article publié dans la revue Frontiers in Pharmacology.

L’article indique que l’ansofaxine renforce le système immunitaire et favorise la mort mobile programmée dans les cellules cancéreuses. Les expériences sur les souris ont révélé que son utilisation en combinaison avec des traitements d’immunothérapie permet d’éliminer les tumeurs dans un pourcentage significatif de cas, suggérant une éventuelle efficacité dans les futurs traitements contre le cancer. Pour l’instant, encore une fois, il faut maintenir une certaine expectative sur le sujet car il a seulement été testé sur des souris et ces études peuvent avoir des conséquences imprévues et ne pas fonctionner aussi bien chez les humains.

Contrairement aux autres antidépresseurs, l’ansofaxine agit en inhibant la recapture de la sérotonine, de la norépinéphrine et de la dopamine. Cela le rend effectivement assez efficace pour lutter contre la dépression, mais il semble aussi avoir la clé pour lutter contre le cancer de cette manière inattendue.

Pour l’instant, bien que les premières preuves soient assez encourageantes, il est nécessaire de poursuivre la recherche pour comprendre vraiment comment cette technique fonctionne et si elle pourrait réellement être appliquée de manière réelle, efficace et efficiente contre le cancer, ou si elle fonctionne uniquement sur de petits souris.

Quoi qu’il en soit, ce ne serait pas non plus le premier médicament à montrer des effets imprévus lorsqu’il est testé en laboratoire. De nombreux médicaments ont été initialement conçus pour une chose et ont ensuite été découverts comme étant efficaces pour d’autres choses très différentes. Le cas le plus célèbre et probablement amusant est celui du Viagra, qui a été initialement conçu pour des problèmes liés aux maladies cardiaques.