Ce puits était fermé depuis 1 700 ans : ce qu’il renfermait a complètement surpris les archéologues

Este pozo llevaba 1.700 años cerrado: lo que guardaba ha dejado a los arqueólogos totalmente sorprendidos

La découverte de ces archéologues en Chine a été vraiment surprenante

Ce puits était fermé depuis 1 700 ans : ce qu'il contenait a totalement surpris les archéologues
Les puits et les canalisations d’eau renferment généralement d’importants secrets archéologiques | Image : DALL-E

Il y a des régions dans le monde qui ne cessent de nous surprendre par les découvertes qui y sont faites. Récemment, une équipe d’archéologues a fait une découverte surprenante en Chine : des tablettes de bambou ont été trouvées à l’intérieur d’un puits inondé et y sont restées pendant 1700 ans. Un chiffre qui met en lumière le fait que notre passé en tant qu’espèce recèle encore de nombreux mystères. Alors qu’en Europe, à des époques similaires, nous découvrons des cristaux que nous pensions être une technologie du XXIe siècle, ou la construction de la Grande Muraille qui a inspiré l’écrivain de Game of Thrones, en Chine, des avancées montrent également l’existence de civilisations millénaires sur son territoire.

Une découverte surprenante

Un groupe d’archéologues chinois a fait une découverte qui changeait ce que l’on savait sur l’histoire du pays dans l’ancienne ville de Dutou, en trouvant un puits de 12 mètres de profondeur. Cette découverte a entraîné une enquête approfondie, menée par des spécialistes de l’Institut d’Archéologie de l’Académie chinoise des sciences sociales et du réseau d’archéologie. Ce qu’ils ont trouvé au fond de ce puits, qui était resté caché pendant 1700 ans, étaient des pièces d’une valeur historique inestimable. Ce n’est pas surprenant, car les puits et les canalisations d’eau sont souvent des endroits très importants pour trouver des pièces de grande valeur.

Par exemple, en France, on a découvert des pièces absolument incroyables dans les égouts des cités romaines. Beaucoup de découvertes nous ont permis de reconstituer l’histoire du peuplement romain dans la péninsule ibérique.

De retour en Chine, en explorant les ruines de Dutou, l’équipe a dû faire face à un environnement difficile, marqué par de nombreux puits inondés et abandonnés. Cependant, après plusieurs jours de travail acharné, ils ont découvert des pièces de bambou avec des dessins gravés, une surprise qui a impressionné tous les membres de l’expédition.

Comme le rapporte Xinhua News et le reprend La Nación, ces puits contenaient environ 10 000 bandes de bambou, chacune avec des dessins et des inscriptions uniques, révélant des aspects qui surprendront les nationaux et les étrangers dans l’histoire de la Chine.

Les tablettes de bambou trouvées dans le puits contenaient des inscriptions

Ces bandes, faites de bois ou de bambou, étaient le principal moyen d’écriture avant l’invention du papier. Les photos de la découverte montrent comment le bambou a résisté au passage du temps, avec des pièces de formes et de tailles différentes qui sont maintenant un véritable trésor pour les historiens et les archéologues. L’équipe procédera à leur classification et travaillera à partir de là pour voir comment les pièces découvertes s’insèrent dans une histoire plus globale.

Ces bandes de bambou semblent contenir des informations sociales sur les personnes qui peuplaient la région. Une façon de parler du statut social des habitants de cette région.

En résumé :

  • Un groupe d’archéologues a découvert un puits inondé à Dutou.
  • Après un travail acharné, ils y ont trouvé, ainsi que dans d’autres puits similaires, une série de tablettes de bambou.
  • Elles contenaient des pièces artistiques montrant le statut des personnes qui les ont faites écrire.
  • Cela permet d’en savoir plus sur l’histoire de la région.

Cette découverte à Dutou ne révèle pas seulement une partie oubliée de l’histoire chinoise, elle souligne également l’importance de l’archéologie dans la compréhension de nos racines culturelles et celles d’autres peuples qui nous entourent. Les pièces de bambou avec des inscriptions révèlent des aspects de la vie sociale et artistique de l’ancienne Chine, offrant une fenêtre unique sur le passé. Cette découverte n’est donc pas seulement une réussite archéologique, mais aussi un pont inestimable vers la compréhension de l’histoire riche et complexe d’une des civilisations les plus anciennes du monde. Tout comme l’Égypte ou la Perse, il s’agit d’une civilisation millénaire et nos connaissances à son sujet ne cessent de s’élargir.