Les alliages de nouvelle génération changent ce que nous savions sur les métaux – La révolution silencieuse

Las aleaciones de nueva generación cambian lo que sabíamos sobre los metales: será una revolución silenciosa

La technologie d’impression 3D a permis un saut de qualité dans les métaux

Les alliages de nouvelle génération changent ce que nous savions sur les métaux : ce sera une révolution silencieuse
L’impression 3D a été l’une des grandes avancées de notre ère | Imagen : DALL-E

Il existe des matériaux présents dans notre quotidien qui semblent immuables, mais dont la fabrication a changé de manière surprenante au fil des ans. Un excellent exemple est le nouveau béton capable de stocker de l’électricité, mais les alliages utilisés dans nos téléphones portables attirent également l’attention. Les métaux sont travaillés depuis des millénaires, mais il semble que les choses vont changer radicalement en atteignant de nouvelles alliages très intéressantes.

Sans faire beaucoup de bruit, nous constatons maintenant l’émergence de nouvelles formes de création d’alliages qui sont vraiment durables, résistants et malléables, ce qui combine les grands avantages des différents métaux en évitant les gros problèmes qui existaient jusqu’à présent. Ainsi, depuis 2022, diverses études ont été menées, obtenant des réussites éclatantes.

Les métaux peuvent tout changer

Un groupe de chercheurs de différentes universités des États-Unis a publié un article dans la revue Nature dans lequel ils expliquent comment ils ont mis au point une nouvelle méthode de création d’alliages, donnant ainsi naissance à des matériaux qui sont à la fois plus résistants et malléables qu’avant d’être durcis par cette technique. Cette réalisation promet de révolutionner pratiquement toutes les industries qui utilisent des métaux : des voitures du futur aux téléphones portables ou aux machines conçues pour durer de nombreuses années. De plus, une équipe chinoise a également publié un article plus récent dans Nature expliquant la conception des imprimantes 3D qui peuvent aider à améliorer tous ces aspects.

Les alliages, combinaisons d’éléments métalliques tels que l’acier (fer mélangé à un minéral tel que le carbone) et le bronze (cuivre et étain), sont essentiels dans des secteurs tels que la construction, le transport et l’électronique. Mais ils présentent deux problèmes fondamentaux : les alliages durs sont généralement fragiles et ont tendance à se casser sous tension, tandis que les souples sont facilement déformables. Depuis un certain temps, il a été possible de pallier ce problème avec des alliages à entropie moyenne et élevée qui combinent les deux facteurs dans la mesure du possible, mais la nouvelle solution semble être plus durée.

Afin d’améliorer cette technique, l’équipe de recherche a utilisé une technique d’impression 3D par laser qui a considérablement amélioré les alliages à haute entropie, rendant les métaux à la fois plus malléables et plus flexibles tout en étant résistants. Cela, bien que nous ne le remarquions peut-être pas dans notre quotidien, pourrait être la clé pour de nombreux secteurs qui améliorent notre qualité de vie.

Cette méthode produit des feuilles fines à haute résistance, avec des bords qui offrent une certaine flexibilité. En réalité, si l’on analysait sa structure microscopique, on trouverait un style qui ressemble à un réseau de brins disposés de manière aléatoire, conférant aux alliages une limite élastique exceptionnelle et une capacité à s’étirer de manière supérieure aux métaux avec d’autres techniques.

Nous sommes donc en présence d’une découverte révolutionnaire qui nous permettrait de créer des matériaux résistants même pour des tâches liées à la construction de vaisseaux spatiaux, rendant le métal résistant et ductile de manière définitive et brisant une barrière que la technique et la connaissance n’avaient pas encore franchie.

En résumé, voici les points suivants :

  • Grâce à l’impression 3D, un métal dur et résistant a été créé, mais en même temps malléable.
  • Cela permet d’améliorer des alliages qui étaient jusqu’à présent trop fragiles.
  • Cela représentera une avancée dans la qualité de nombreux métaux qui serviront à la construction, aux véhicules et même aux vaisseaux spatiaux.