17 événements clés que la NASA prévoit pour cette année 2024 : éclipse, lancements et plus

17 eventos clave que la NASA anticipa para este 2024: eclipse, lanzamientos y más

Voici les principaux projets que la NASA réalisera en 2024

17 événements clés que la NASA prévoit pour 2024 : éclipse, lancements et plus
Cohete Orbytal-1, lancé en 2014 (NASA/Bill Ingalls)

L’année 2024 est déjà là, et avec elle commence un nouveau tour autour du soleil où la NASA a de nombreux projets pour cette année qui débute. C’est pourquoi la NASA n’a pas tardé à montrer dans une vidéo quels sont les principaux événements et missions à venir. Maintenant, chez Netcost-security.fr, nous voulons vous expliquer brièvement ce que chacun d’eux implique, ce que la NASA veut accomplir, et ce que son succès signifierait pour notre société.

Événements et missions clés pour la NASA en 2024

Voyages commerciaux vers la Lune

Le 8 janvier 2024 a eu lieu le premier vol commercial de la NASA vers la Lune. Sous l’acronyme CLPS (Commercial Lunar Payload Services), le premier robot commercial a été envoyé vers notre satellite proche, la sonde Peregrine, de l’entreprise privée Astrobotic Technology. Ce serait le premier atterrissage de la NASA sur la Lune depuis 1972, il y a plus de 50 ans, bien que d’autres pays, comme l’Inde, aient déjà effectué des missions sur la Lune.

YouTube video

Avec cette mission, par ailleurs, en approfondissant le projet CLPS pour amener des humains sur la Lune lors de voyages commerciaux, il est également prévu de recueillir des données pour améliorer le résultat des futures expéditions lunaires qui se tiendront prochainement, comme les missions Artemis cruciales.

Développement du rover VIPER

Le VIPER (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover) est un rover spatial en construction qui devrait être envoyé sur la Lune cette année. Il est encore en développement, mais des travaux sont en cours pour qu’il puisse être envoyé sur notre satellite brillant cette année même. En réalité, la NASA elle-même a donné de nombreux détails sur ce rover qui est en cours de création dans ses laboratoires.

PRIME-1 (Polar Resources Ice Mining Experiment-1), l’extraction de glace lunaire

Le VIPER aura une mission très importante lorsqu’il sera envoyé sur la Lune, car il sera chargé de collecter des ressources et des minéraux de la Lune pour les analyser et obtenir des informations clés sur de grandes questions qui n’ont pas encore de réponse, comme depuis quand l’eau existe sur notre satellite, et de nombreux autres aspects de sa composition et de son origine.

Aujourd’hui, la théorie de l’Impact Géant est considérée comme l’hypothèse la plus plausible, mais des détails beaucoup plus précis sur le passé de la Lune pourront être connus grâce à la mission PRIME-1 qui est en préparation.

Pleine lune

La Lune sera le protagoniste de nombreux projets de la NASA en 2024

Les missions Artemis se poursuivent

Après que la première mission Artemis, avec un vaisseau non habité, ait été un succès retentissant pour la NASA, le projet a été maintenu, dont la prochaine étape, Artemis II, est prévue pour novembre 2023. De plus, des travaux sont également en cours pour préparer Artemis III, la mission ultérieure qui sera achevée à l’avenir.

Avec Artemis II, le voyage habité vers la Lune dans des conditions réelles sera testé pour accomplir cet objectif de manière complète dans l’Artemis III, une mission au cours de laquelle l’exploration active du pôle sud de la Lune sera effectuée.

Neil Armstrong sur la Lune

L’être humain est arrivé sur la Lune pour la première fois en 1969 | Image : Unsplash

Simulation biologique des organes humains lors des voyages spatiaux

Il existe de nombreuses interrogations sur l’impact des voyages spatiaux intenses sur les organes humains, en particulier les voyages avec des astronautes prévus vers la Lune et Mars. Les radiations spatiales, le stress des vaisseaux quittant l’atmosphère terrestre et d’autres phénomènes pourraient affecter les organes de manière inconnue, c’est pourquoi ils cherchent à les étudier avec précision.

Pour ce faire, des simulations seront réalisées avec des « organes » conçus à partir de tissus 3D qui étudieront l’impact de l’exposition à l’espace sur eux. Ces tissus 3D seront dotés de puces électroniques qui surveilleront et simuleront l’évolution de ces organes pour prévenir d’éventuels risques lors des missions spatiales habitées.

Développement des combinaisons spatiales utilisées dans Artemis III

Comme le prévoit la NASA, la mission Artemis III, qui marquerait l’achèvement de l’objectif d’explorer le pôle sud de la Lune, sera une nouvelle étape pour l’humanité, se lançant dans un territoire où l’homme n’a jamais été. C’est pourquoi la conception des combinaisons spatiales est également cruciale pour garantir que leurs porteurs puissent profiter d’un séjour en toute sécurité.

combinaison Artemis III

Les séjours au pôle sud de la Lune nécessitent un développement approfondi de la combinaison d’Artemis III

Développement des Human Landing Systems (HLS) ou Systèmes de Lancement Humain

Un autre processus essentiel pour mener à bien la mission est le développement de la technologie des lancements. Il s’agit généralement de l’une des recherches les plus critiques, où la moindre erreur peut entraîner l’échec de la mission avant de quitter l’atmosphère terrestre. Par conséquent, le développement des HLS implique une grande prudence pour que les futurs lancements de missions se déroulent normalement.

logo de la NASA avec la Terre en arrière-plan

La NASA est l’un des principaux symboles de l’exploration spatiale humaine

Gateway, la première station orbitale lunaire

Alors que la Station spatiale internationale a permis de mener toutes sortes de tests et d’expériences, la NASA a pour objectif de créer la Station spatiale Gateway, une nouvelle station spatiale qui, en orbite autour de la Lune, pourrait avoir des utilisations importantes pour les futures missions.

Ce projet en est encore à un stade préliminaire, il n’y a donc pas de grandes avancées attendues à court terme dans ce projet. Cependant, on s’attend à ce que la NASA communique des détails plus précis sur Gateway le 31 janvier.

Véhicules lunaires pour explorer le pôle sud de la Lune

La Lune ne représente qu’un tiers du diamètre de la Terre, mais néanmoins, dans le cadre de l’Artemis III, avoir les véhicules appropriés sera important pour couvrir une plus grande distance lors de l’exploration humaine du pôle sud de la Lune. C’est pourquoi le développement de ces véhicules est l’une des pierres angulaires de cette mission ambitieuse.

Recherches à la Station spatiale internationale (ISS)

Comme cela s’est produit ces dernières années, la Station spatiale internationale restera un lieu pour réaliser toutes sortes d’expériences scientifiques. Grâce à sa position dans l’exosphère terrestre, loin de la force gravitationnelle, des tests impossibles à réaliser dans des conditions naturelles sur Terre peuvent être effectués. Par conséquent, l’ISS restera en 2024 un centre de recherche précieux.

astronaute NASA 2024

La Station spatiale internationale continuera à être le théâtre de missions en 2024

Lancements commerciaux de la NASA

Pour cette année 2024, avec les vols commerciaux déjà en cours, deux voyages vers la Station spatiale internationale seront effectués par SpaceX et son Crew Dragon. Le premier de ces lancements, le Crew 8, aura lieu le 8 février, tandis que le deuxième, le Crew 9, est prévu pour le 9 août.

Vols commerciaux de Boeing vers l’ISS

SpaceX n’est pas la seule entreprise privée intéressée à envoyer des missions vers la Station spatiale internationale en 2024, car Boeing prévoit, après une année 2023 marquée par de nombreux problèmes logistiques, que le premier vol de l’entreprise aura lieu le mois d’avril prochain. S’il n’y a pas de nouveaux retards, ce serait le premier vol de Boeing vers l’ISS.

Mission NISAR entre la NASA et l’ISRO

L’ISRO, l’agence spatiale indienne, s’est associée à la NASA pour une mission qui, avec un objectif sur Terre, implique la mise en place de systèmes de radar SAR pour surveiller les écosystèmes de notre planète avec une plus grande précision. L’analyse de la Terre sur le plan écologique a toujours été d’intérêt pour les agences spatiales, et grâce à cette collaboration, ces puissants radars permettront de recueillir une grande quantité d’informations.

Bureaux de la NASA

La NASA se concentre à la fois sur les missions spatiales et sur la Terre

Observation du PACE (Plankton, Aerosol, Cloud, ocean Ecosystem)

Si la NASA est connue pour vouloir connaître et étudier l’univers, elle s’efforce également de créer des projets pour la Terre. Le PACE, ou la surveillance des écosystèmes océaniques, des aérosols, des nuages et du plancton, vise à surveiller la santé de la Terre sur le plan écologique dans ces quatre domaines.

Mission Quesst : un avion supersonique et ultra-silencieux

La NASA est également impliquée dans le développement d’un avion supersonique et espère le tester en 2024. Cet avion supersonique, capable d’atteindre des vitesses de 1400 kilomètres par heure, est particulièrement remarquable car il a été développé dans le but d’être silencieux lors de son passage. Cet avion, le X-59, est le protagoniste de la mission Quesst.

avion supersonique NASA quesst x-59

L’avion supersonique et ultra-silencieux de la NASA sera testé en 2024

Lancement de la mission Europa Clipper à destination d’Europe, une lune de Jupiter

La mission Europa Clipper est également prévue pour 2024. Dans ce projet, la NASA lancera la sonde Clipper vers Europe, mais il ne s’agit pas du continent terrestre, mais d’une des lunes de Jupiter. Ce sera un voyage très long, de plusieurs milliards de kilomètres, et il cherchera à détecter des signes de vie sous ses eaux souterraines.

Europe, lune de Jupiter

Europe, lune de Jupiter, cache de vastes océans d’eau sous sa surface

Éclipse totale en Amérique du Nord

Le 8 avril prochain, l’un des phénomènes astronomiques les plus remarquables de ces dernières années aura lieu, car il y aura une éclipse solaire totale visible aux États-Unis, au Mexique et au Canada, principalement. Si l’éclipse se produisait quelques heures plus tôt (ce qui n’arrivera pas), elle pourrait également être visible en France, mais la nuit tombera plus tôt et il ne sera pas possible de voir les astres éclipsés sur le vieux continent.

éclipse solaire Oregon 2017

Séquence d’une éclipse solaire depuis l’Oregon en 2017