C’est la première trace de peau conservée de toute l’histoire de la Terre : elle a 290 millions d’années

Este es el primer resto de piel que se conserva en toda la historia de la Tierra: tiene 290 millones de años

La peau trouvée sous forme de fossile est très précieuse pour reconstruire le passé de notre planète

Este es el primer resto de piel que se conserva en toda la historia de la Tierra: tiene 290 millones de años
Le tissu trouvé ressemble à celui d’un reptile

L’âge géologique de la Terre est immense. Le point bleu dans le vide infini où nous vivons a vu naître et mourir une quantité innombrable d’espèces avant l’arrivée de nos parents les plus proches. Ainsi, dans le passé récent, nous avons trouvé des animaux congelés depuis 45 000 ans et qui sont toujours vivants grâce à la suspension de la vie. Nous savons également qu’aux premiers stades de la vie sur notre planète, il y avait des cellules qui effectuaient une sorte de photosynthèse. Maintenant, grâce aux connaissances actuelles en paléontologie, nous avons découvert un fossile qui nous permet de mieux reconstruire la vie des premières formes de vie plus sophistiquées et complexes: les amniotes.

Cette peau est la plus ancienne jamais conservée

Une étude récemment publiée dans la revue « Current Biology » par des chercheurs de l’Université de Toronto a découvert un fossile qui fait considérablement progresser nos connaissances : la peau la plus ancienne connue d’un amniote, datant d’environ 290 millions d’années. Cette découverte étonnante, trouvée dans une formation calcaire en Oklahoma, représente une avancée significative dans notre compréhension de l’évolution des amniotes, une sorte de fourre-tout pour inclure les premières versions de reptiles, d’oiseaux et de mammifères qui ont peuplé la terre.

Le fossile a fait reconsidérer à la communauté scientifique tout ce que nous savions sur les amniotes, en grande partie en raison de la chronologie très lointaine que nous examinons. Comme on peut le voir sur les images, cette peau fossilisée présente de nombreuses similitudes avec celle d’un crocodile contemporain, ce qui fait de cet amniote un possible ancêtre lointain des espèces qui peuplent aujourd’hui la terre. De plus, il nous permet de savoir comment les amniotes se comportaient dans leur environnement et, surtout, leur anatomie et leur physiologie.

la piel encontrada, con un estilo similar al de un reptil

Voici à quoi ressemble la peau trouvée | Image : Current Biology

Entre autres choses, cela nous permet de savoir comment ces êtres se reliaient à leur environnement grâce à leur peau. C’est-à-dire comment ils réagissaient aux informations extérieures telles que le froid, la chaleur ou d’autres conditions climatiques telles que la pluie.

D’autre part, le fait qu’il soit plus ancien que tout autre fossile de peau d’amniote connu jusqu’à présent, battant le précédent record de 21 millions d’années, nous permet de mieux cerner ses origines et d’obtenir une connaissance plus approfondie de ses caractéristiques physiques et de la période à laquelle ils ont évolué, nous permettant ainsi de reconstruire également certaines parties de l’histoire géologique de la terre.

La paléontologie est l’un des domaines les plus fascinants de la science et le fait que nous avons tant progressé dans d’autres domaines scientifiques ouvre la voie sur une période aussi éloignée que presque 300 millions d’années.

En résumé :

  • Une équipe de chercheurs a découvert la peau fossilisée d’un amniote.
  • Ils ont réussi à dater celle-ci de 290 millions d’années, dépassant ainsi de plus de vingt millions d’années la peau d’amniote précédemment découverte.
  • Cela permet de mieux reconstruire les caractéristiques physiques des amniotes.
  • De plus, cela permet également de connaître leur relation avec leur environnement et ses conditions.