Le premier câble supraconducteur du monde est déjà en marche et va être une véritable révolution énergétique

El primer cable superconductor del mundo ya está en marcha y va a ser una auténtica revolución energética

Il s’agit d’une avancée majeure dans la transmission d’énergie

Le premier câble supraconducteur du monde est déjà en marche et va révolutionner l'énergie
Le supraconducteur arrivera d’abord à Shanghai

Les supraconducteurs sont l’avenir. Que ce soit pour stocker ou distribuer l’énergie de la manière la plus intelligente possible et avec le moindre gaspillage d’énergie en cours de route, quelque chose pour lequel nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir et dont la recherche et le développement pourraient être cruciaux pour les technologies futures. Dans cette optique, de nouveaux matériaux comme le graphène émergent, qui peuvent devenir des supraconducteurs et ainsi révolutionner nos téléphones portables.

Avec cela à l’esprit, de nombreux chercheurs ont réussi à canaliser les supraconducteurs de manière à pouvoir distribuer l’énergie dans nos rues sans problème. Cela pourrait représenter une véritable révolution énergétique en évitant que l’énergie ne se perde aussi facilement et en permettant un accès à de grandes quantités d’énergie sans qu’elle ne se perde beaucoup en chemin.

La révolution énergétique pourrait arriver bientôt

La chaîne d’information publique chinoise, CGTN, a relayé une série de nouvelles très ambitieuses qui posent un précédent très intéressant. Il s’agit du premier câble supraconducteur reliant deux stations dans le monde entier.

Le câble mesure 1,2 kilomètre de long et sert de lien entre deux sous-stations à Shanghai. Mais pourquoi ces câbles sont-ils si importants ? En réalité, ils présentent de nombreux avantages par rapport aux câbles traditionnels. Tout d’abord, un seul de ces câbles équivaut à six câbles habituels, mais en plus, les pertes d’énergie sont minimes. C’est donc une voie ambitieuse pour lutter contre le changement climatique.

Le principal problème réside dans la température. Étant donné qu’il ne peut pas fonctionner à température ambiante, il est nécessaire d’utiliser des liquides et des gaz pour refroidir les câbles, car s’ils chauffent, ils ne fonctionnent pas. Ainsi, dans ce cas, de l’azote liquide a été utilisé.

Les points clés de cette nouvelle sont les suivants :

  • Il s’agit d’un câble offrant une efficacité énergétique surprenante.
  • Cela est dû au fait qu’il est fabriqué avec un supraconducteur.
  • Les pertes d’énergie sont minimales, résolvant ainsi un problème historique dans le domaine de l’énergie.
  • En général, le principal inconvénient est qu’il ne fonctionne qu’à des températures très basses, il doit donc être constamment réfrigéré.
  • À cet effet, de l’azote liquide est utilisé, ce qui permet de le maintenir suffisamment froid pour qu’il fonctionne.
  • En général, il s’agit d’un choix très ambitieux et intéressant.

Si l’on considère que les progrès de cette technologie ont été colossaux ces dernières années, il s’agit vraiment d’une excellente nouvelle qui nous permettra de franchir une étape de plus dans la lutte contre le changement climatique et la grande bataille menée pour réduire les émissions. En revanche, il semble encore rester un long chemin à parcourir pour atteindre les supraconducteurs à température ambiante, l’un des grands problèmes auxquels la science s’est attaquée ces dernières années.

Cependant, ce sont toujours d’excellentes nouvelles, car pas à pas, des avancées importantes sont réalisées pour atteindre ce qui semblait jusqu’à présent impossible.