Cette victoire de l’informatique quantique peut être décisive: les processeurs quantiques peuvent être programmables

Este triunfo de la computación cuántica puede ser decisivo: los procesadores cuánticos pueden ser programables

Des experts de l’Université de Harvard ont réalisé une avancée majeure dans la technologie quantique.

Cette avancée de l'informatique quantique peut être décisive : les processeurs quantiques peuvent être programmables
Les ordinateurs quantiques seront la grande révolution de l’informatique

Il est déjà possible d’acheter des ordinateurs quantiques domestiques, mais il est vrai qu’il s’agit d’une technologie balbutiante sur laquelle l’innovation et le développement continuent d’apporter des évolutions importantes à sa conception initiale. Il existe de grands acteurs majeurs qui innovent dans ce domaine, comme par exemple l’ordinateur quantique de Google que vous pouvez voir sur l’image ci-dessus de cette nouvelle. Cependant, jusqu’à présent, ils ne pouvaient pas être programmables, ce qui a radicalement changé ces derniers jours grâce à une équipe de chercheurs ayant réalisé cet exploit.

Un nouveau pas dans la bonne direction

Un article intéressant du magazine Nature a révélé une avancée complexe dans l’avenir de l’informatique quantique. Désormais, il semble que les ordinateurs quantiques aient fait un grand pas en avant grâce à leur capacité à être programmables.

La prouesse a été réalisée grâce à un changement notable dans l’architecture de leurs processeurs. Il s’agit d’une avancée technique qui pouvait sembler jusqu’à présent impossible, mais qui, grâce à la combinaison d’atomes de rubidium en suspension et d’un système très complexe de lasers, crée une série de portes qui permettent cet exploit jusqu’à présent inconcevable autrement.

Cela démontre par ailleurs la nécessité dans la technologie quantique de parvenir à une structure plus stable et fonctionnant de manière plus simple que celles utilisées jusqu’à présent. L’informatique quantique est incroyablement complexe dans pratiquement tous ses aspects.

En résumé :

  • Une équipe de l’Université de Harvard a réussi à développer un processeur quantique logique et programmable.
  • Jusqu’à présent, cela était pratiquement impossible.
  • Il s’agit d’un processeur doté de 48 qubits logiques.
  • Cela changera l’architecture de l’informatique quantique.
  • Il utilise des atomes de rubidium à très basse température et en suspension. Lorsqu’ils se rejoignent, ils créent des portes en utilisant également un système complexe de lasers.
  • Efficacité réelle est obtenue avec ce nouveau système, bien qu’il soit encore loin d’être quelque chose qui puisse être fabriqué en masse.

Bien que ce soit un changement significatif et qui constitue un précédent révolutionnaire, il est vrai que le chemin reste véritablement hostile. À l’avenir, il est fort probable que nous ayons tous un ordinateur quantique à la maison, mais pour y parvenir, il reste encore un horizon très lointain, bien que stimulant.

Quoi qu’il en soit, la technologie quantique continue de surprendre à bien des égards et utilise des technologies pratiquement futuristes et très difficiles à comprendre pour l’utilisateur ordinaire des ordinateurs. Nous entendons parler de ces technologies depuis de nombreuses années, mais pour l’instant, il n’y a pas eu de victoire décisive dans leur développement et leur recherche. Cependant, cela rappelle beaucoup les premières années des PC.