La Corée du Sud investit des millions pour concurrencer la Chine et les États-Unis dans la fabrication de puces

La Corée du Sud investit des millions pour concurrencer la Chine et les États-Unis dans la fabrication de puces

La rareté des composants affectant le monde entier, il est urgent de trouver des solutions et des alternatives. Ainsi, une manière est de créer de nouvelles sources de production, de nouvelles usines qui peuvent augmenter les quantités nécessaires aux commandes.

Des informations récentes indiquent alors que la Corée du Sud investira 450 milliards de dollars dans la production de puces elle-même. De cette manière, le pays asiatique entend concurrencer directement la Chine et les États-Unis.

Le monde traverse une grave crise de pénurie de composants. Ce problème a fortement affecté plusieurs segments d’équipements technologiques, allant des cartes graphiques, automobiles, ordinateurs, consoles, entre autres.

À cet égard, l’Union européenne prépare une alliance de fabricants de puces pour réduire la dépendance extérieure. À son tour, Intel demande 8 milliards d’euros de subventions pour créer une usine en Europe. Taïwan, par crainte de perdre une main-d’œuvre précieuse à ce stade critique, a déjà interdit à la Chine d’embaucher ses travailleurs pour les usines de puces.

La Corée du Sud investit 450 milliards pour rivaliser dans la fabrication de puces

La Corée du Sud veut également montrer sa lutte et devenir un pays beaucoup plus compétitif en termes de fabrication de puces. À cet égard, le pays asiatique a annoncé un projet ambitieux impliquant 153 entreprises sud-coréennes et un investissement de 450 milliards de dollars (~ 370 milliards d’euros).

Ce projet vise à faire de la Corée du Sud une industrie des semi-conducteurs compétitive au niveau mondial au cours de la prochaine décennie. Dans ce plan, les géants Samsung Electronics et SK Hynix assumeront le leadership technologique.

1621040765 672 La Coree du Sud investit des millions pour concurrencer la

Selon les détails, Samsung dépensera plus de 151 milliards de dollars (~ 124 milliards d’euros) d’ici 2030 pour agrandir ses installations de fabrication.

SK Hynix déboursera 97 milliards de dollars (~ 80 milliards d’euros) également pour agrandir ses installations existantes. En outre, la marque prévoit de dépenser 106 milliards de dollars (~ 87 milliards d’euros) pour la construction de quatre nouvelles usines dans la ville sud-coréenne de Yongin.

La Corée pourra-t-elle battre la Chine et les États-Unis dans la fabrication de puces?