Le soupçon sur Huawei : « Il supprime les vidéos des manifestations en Chine de ses smartphones »

Le Soupçon Sur Huawei : « Il Supprime Les Vidéos

Une vidéo a été partagée sur Twitter : elle montre l’écran d’un appareil Huawei où soudain certaines vidéos disparaissent de la galerie.

D’après certaines vidéos, il semble que Huawei ait inauguré la censure de masse. Les utilisateurs chinois qui protestent contre la société Foxconn et les restrictions du Covid ont rencontré une anomalie sur leurs smartphones, expliquent-ils. Toutes les vidéos qui reprenaient les manifestations ont disparu dans les airs. Il n’est pas clair si la société a archivé ou supprimé définitivement le contenu.

Une vidéo montrant la suppression automatique circule sur Twitter, l’activiste Melissa Chan l’a partagée et a écrit « Nos films de science-fiction n’ont même pas imaginé ce niveau de dystopie… ».

La vidéo sur Twitter

La vidéo montre l’écran d’un smartphone Huawei. L’utilisateur fait défiler la galerie et affiche le contenu multimédia, mais à un certain moment, des clips blancs apparaissent dans certaines cases. Selon les utilisateurs, au lieu de ces trous au milieu de la galerie, il y avait auparavant des vidéos montrant des manifestations chinoises. Vidéos qui ont disparu à un moment donné : si les utilisateurs essaient d’appuyer sur lecture, ils ne parviennent pas à les lire.

En Chine, les protestations contre la politique Zéro-Covid se font de plus en plus pressantes. Les directives qui imposent le confinement de quartiers entiers dès l’apparition des premiers cas ont généré un régime de terreur. L’affaire Foxconn, la plus grande usine d’assemblage d’iPhone du pays, était emblématique. Après avoir découvert un positif à l’intérieur de l’entreprise, les employés ont fui en masse. Les vidéos montraient des centaines de personnes qui avaient escaladé des clôtures de peur d’être piégées par les confinements anti-Covid très stricts.

La guerre contre Huawei

Huawei peut être en mesure de censurer les vidéos de protestation en tirant parti des horodatages et des données de géolocalisation stockées par le contenu multimédia. De plus, la société a fait l’objet d’une enquête ces dernières années pour ses relations étroites avec le gouvernement chinois. En 2012, les États-Unis ont interdit les appareils Huawei dans les entreprises du pays. Donald Trump a interdit les smartphones de l’entreprise en 2019, prolongé la commande jusqu’en 2021, et Joe Biden n’a pas annulé les sanctions.