Les extensions Manifest v3 sont désormais acceptées sur la boutique de modules complémentaires de Firefox

Les Extensions Manifest V3 Sont Désormais Acceptées Sur La Boutique

Une patate chaude : Mozilla a commencé à accepter les add-ons Manifest V3 pour le processus de signature de code du magasin AMO. À partir de juin 2023, Chrome n’acceptera que les extensions MV3 et les outils de blocage des publicités paralysés. Mozilla continuera de prendre en charge les bloqueurs de publicités complets (MV2) comme uBlock Origin de toute façon.

Le jour redouté est là. À partir d’aujourd’hui (21 novembre), les extensions créées avec la technologie très controversée Manifest V3 seront acceptées sur le magasin officiel de modules complémentaires (AMO) de Firefox pour signature. Mozilla cède à la puissance écrasante – et à la part de marché – de Google Chrome, même si la société a décidé de mettre en œuvre sa propre version plus permissive de MV3.

Comme l’explique Mozilla, Manifest V3 est un terme générique désignant un certain nombre de changements fondamentaux apportés à l’API WebExtensions dans Firefox. La nouvelle API a été créée par Google comme une alternative plus sécurisée aux extensions Manifest V2 pour Chrome, mais les développeurs ont exprimé des inquiétudes quant aux limitations plus strictes qui pourraient rendre les outils de blocage des publicités beaucoup moins utiles qu’ils ne le sont aujourd’hui.

Les extensions et les modules complémentaires pour Firefox doivent être signés numériquement pour apparaître sur la boutique AMO, et maintenant les développeurs peuvent commencer à migrer leur code pendant que les utilisateurs des éditions Nightly et Developer de Firefox peuvent les tester. La disponibilité générale de MV3 est prévue pour Firefox 109, une sortie prévue pour le 17 janvier 2023.

Les extensions Manifest v3 sont desormais acceptees sur la boutique

Mozilla s’efforce de fournir une transition en douceur vers MV3 dans Firefox, mais les utilisateurs et les codeurs ne devraient pas s’inquiéter. Le navigateur open source continuera à prendre en charge les extensions MV2 « dans un avenir prévisible », en adoptant une approche progressive et en recueillant des commentaires à mesure que MV3 mûrit. L’implémentation Firefox de MV3 se démarquera des autres itérations de la technologie de deux manières essentielles.

Tout d’abord, alors que d’autres fournisseurs de navigateurs ont introduit declarativeNetRequest (DNR) en faveur du blocage de Web Request dans MV3, Firefox MV3 continue de prendre en charge le blocage de Web Request et prendra en charge une version compatible de DNR à l’avenir. Le blocage de la demande Web est plus flexible que le DNR, permettant plus de cas d’utilisation dans le blocage de contenu (c’est-à-dire les bloqueurs de publicités comme le populaire module complémentaire uBlock Origin) et d’autres extensions de confidentialité et de sécurité.

De plus, le MV3 de Firefox propose des pages d’événements comme script d’arrière-plan au lieu de Service Workers. Les pages d’événements offrent des avantages tels que les API DOM et Web qui ne sont pas disponibles pour les Service Workers, a expliqué Mozilla, tout en offrant généralement un chemin de migration plus simple. Les pages d’événements (c’est-à-dire les pages d’arrière-plan non persistantes) sont plus flexibles pour les développeurs, par rapport à l’alternative Service Workers (scripts qui s’exécutent puis s’arrêtent) proposée par Google.