Il y a un jeu vidéo d’horreur qui se déroule dans un IKEA (ce que l’entreprise n’aime pas)

Il Y A Un Jeu Vidéo D'horreur Qui Se Déroule

Le développeur Store is Closed dispose de dix jours ouvrables pour apporter les modifications nécessaires afin qu’il n’y ait plus aucune association avec IKEA.

Pour certaines personnes, être enfermé dans un mégastore de meubles peut être un rêve, mais pour le protagoniste de The Store is Closed, c’est un véritable cauchemar. Dès que les lumières s’éteignent, le personnel se transforme en créatures monstrueuses et violentes, vouées à traquer les pauvres clients emprisonnés. Heureusement, les ressources ne manquent pas, il est donc bon de profiter du mobilier présent pour survivre. Un concept simple mais incroyablement efficace pour un jeu vidéo coopératif d’horreur. Pourtant, IKEA n’aime pas tout cela, car ce qui a été réalisé par le développeur indépendant Jacob « Ziggy » Shaw rappelle trop ouvertement ses magasins.

L’inspiration est claire : l’extérieur du magasin de jeux, STYR, présente les couleurs bleu et jaune classiques d’IKEA. Même les uniformes des ennemis, les pancartes et les brochures reprennent clairement ceux de la célèbre multinationale. Une similitude si forte qu’à l’annonce de The Store is Closed, la presse professionnelle l’a immédiatement décrit comme « le jeu vidéo qui vous piège à l’intérieur d’IKEA ». D’où la décision de l’entreprise d’envoyer un avertissement à Shaw, qui dispose de « dix jours ouvrables à compter de la date de cette lettre » pour effectuer toutes les modifications nécessaires afin qu’il n’y ait plus d’association avec IKEA. Par l’intermédiaire du site Web Kotaku, le développeur britannique a fait savoir qu’il était obligé de se conformer aux demandes, car il n’avait pas les ressources financières pour s’y opposer, mais il n’abandonnerait pas les conseils juridiques.

The Store is Closed est prévu pour une sortie en 2024 sur PC, bien qu’une version pré-alpha soit déjà disponible, jouable en coop. Le projet est le fruit d’une excellente campagne sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, grâce à laquelle Shaw a levé 77 635 $ contre 11 640 demandés au départ. IKEA n’est peut-être pas satisfait du jeu, mais de nombreux joueurs semblent penser différemment.