Nouvelle version de LibreOffice publiée sur le Mac App Store, moyennant des frais

Nouvelle Version De Libreoffice Publiée Sur Le Mac App Store,

Prendre des raccourcis : la Fondation LibreOffice propose une version payante de la suite de productivité éponyme aux utilisateurs d’Apple. L’argent servira à financer le développement du projet, ou plutôt à « éduquer » les organisations sur la valeur ajoutée des services professionnels et des canaux de distribution officiels. Ou alors ils disent.

Peu de temps après la sortie de LibreOffice 7.4.1 Community Edition, The Document Foundation a lancé une nouvelle distribution payante de la suite bureautique sur le Mac App Store. LibreOffice reste gratuit, mais les utilisateurs d’Apple paieront un prix pour obtenir leur logiciel à partir des canaux officiels d’Apple, tout en sautant le téléchargement des dépendances importantes qui sont disponibles dans l’édition communautaire susmentionnée.

La Document Foundation est l’organisation à but non lucratif qui promeut et gère LibreOffice, la suite de productivité open source qui a commencé comme un fork d’OpenOffice. La suite comprend un traitement de texte (Writer), un tableur (Calc), un programme de présentation (Impress) et d’autres outils conçus pour être une alternative FOSS aux suites bureautiques commerciales, mais avant tout l’omniprésent Microsoft Office.

En annonçant la sortie de LibreOffice sur le Mac App Store, le responsable marketing de LibreOffice, Italo Vignoli, a déclaré que TDF souhaitait « soutenir les utilisateurs finaux qui souhaitent obtenir tous leurs logiciels de bureau à partir du canal de vente propriétaire d’Apple ». La précédente version App Store de LibreOffice était gérée par Collabora, tandis que LibreOffice facturera désormais des « frais de commodité » de 8,99 € pour soutenir directement le développement du projet.

Peut-être que la version manquante suivant ce raisonnement est qu’Apple propose une suite bureautique gratuite avec macOS, la suite iWork est assez compétente pour la productivité de base et propose également des alternatives MS Office appelées Pages, Numbers et Keynote.

Selon Vignoli, la nouvelle version payante est une évolution par rapport à la situation précédente et reflète la nouvelle stratégie marketing de TDF : la Fondation se concentre comme toujours sur la sortie de la version développée par la communauté LibreOffice, tandis que « les entreprises de l’écosystème se concentrent sur une valeur ajoutée version prise en charge à long terme destinée aux entreprises. » Les organisations doivent être formées pour soutenir le projet FOSS en choisissant la version LibreOffice optimisée pour les déploiements en production tout en s’appuyant sur des services professionnels, a ajouté Vignoli.

Les effets « positifs » de cette nouvelle stratégie ne seront pas visibles avant un certain temps, a déclaré TDF, mais une version payante de LibreOffice pour les utilisateurs de l’App Store n’est que le début d’un voyage dans cette direction. De plus, l’édition App Store de la suite de productivité n’inclura pas de runtime Java car les dépendances externes ne sont pas autorisées par Apple. Le LibreOffice payant est basé sur le même code source que la version standard, qui continuera d’être disponible sous forme de package Windows, Linux ou macOS (Apple Silicon ou Intel). C’est la version que tous les utilisateurs – même les Mac – devraient probablement obtenir.