La France élabore un programme de location de véhicules électriques subventionnés de 100 $ par mois

La France élabore Un Programme De Location De Véhicules électriques

Qu’est-ce qui vient juste de se passer? La France prépare un programme de location de véhicules électriques subventionnés qui pourrait mettre des véhicules électriques à la disposition des habitants pour aussi peu que 100 euros (100 $) par mois. Lors d’une récente apparition télévisée, le ministre du Budget, Gabriel Attal, a déclaré que l’objectif de 100 euros était inférieur à ce que de nombreuses personnes dépensent chaque mois en essence.

Dans le cadre de sa campagne de réélection, le président Emmanuel Macron s’est engagé à rendre les véhicules électriques plus abordables pour les ménages à faible revenu. Le gouvernement français offre déjà des subventions à l’achat de VE (jusqu’à 6 000 euros pour un VE à moins de 47 000 euros) mais certains affirment qu’elles sont encore hors de portée de nombreux acheteurs potentiels.

Bloomberg a déclaré que le gouvernement travaillait pour voir à quelle vitesse il pouvait déployer le programme et déterminer combien de véhicules électriques seraient disponibles à la location. Les conditions complètes n’ont pas été mentionnées, il n’est donc pas clair si le programme serait structuré comme une location de véhicule traditionnelle avec un acompte, des restrictions sur le kilométrage, etc.

La France elabore un programme de location de vehicules electriques

Selon Bloomberg, 12 % des ventes de voitures neuves en France au cours des sept premiers mois de 2022 étaient de type électrique. L’intérêt a également été fort aux États-Unis. En janvier, Chevrolet a vendu son nouveau Silverado EV en seulement 12 minutes. GM et Honda ont annoncé en avril leur intention de co-développer des véhicules électriques, Ford a récemment présenté une camionnette F-150 Lightning entièrement électrique à l’usage de la police et Dodge le mois dernier a présenté en avant-première son concept Charger Daytona SRT.

Tesla au cours du dernier trimestre a livré 254 695 véhicules, soit une augmentation de 26 % par rapport à la période de l’année précédente. Cependant, les fermetures liées à Covid en Chine et les pénuries de versions ont entravé la production.

Dans des nouvelles connexes, les régulateurs californiens ont récemment approuvé un plan qui interdirait la vente de nouveaux véhicules à moteur à combustion interne d’ici 2035. La règle stipule que 35% des voitures particulières et des camions légers neufs vendus en Californie devront être électriques ou sans émissions. d’ici 2026. L’objectif grimpera à 68 % d’ici 2030 avant d’atteindre 100 % d’ici 2035.